Impressionnisme maternel

Délicieuse lecture du roman Troisième personne, de Valérie Mréjen. Un récit original par le choix d'une dénomination des personnages uniquement par des pronoms : un "il" revoyant au père, un "elle" renvoyant tantôt à la mère, tantôt à la petite fille, le "ils" des parents. Et cette troisième personne, c'est elle : le premier enfant... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑