Bilan d’août 2019 : violences conjugales et intimité du foyer

Bilan août

  • La mère parfaite, Aimee MOLLOY, traduit de l’anglais (États-Unis) par Emmanuelle Aronson, éditions Les Escales (noires), 2018, 375 pages, 21.90€.
  • Tangerine, Christine MANGAN, traduit de l’anglais (États-Unis) par Laure Manceau, éditions HarperCollins (collection « Noir »), 2019, 316 pages, 20€.
  • Ce qui ne tue pas, Rachel ABBOTT, traduit de l’anglais par Laurine Chaplain, éditions Belfond, collection Noir, 2019, 376 pages, 19.90€.
  • Et pour le pire, Amanda PROWSE, traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Claire Allouch, éditions Stéphane Marsan, 2019, 356 pages, 20€.
  • Protocole gouvernante, Guillaume LAVENANT, éditions Rivage, 2019, 190 pages, 18.50€.

 

4 commentaires sur “Bilan d’août 2019 : violences conjugales et intimité du foyer

Ajouter un commentaire

  1. Une série de livres sur le sort des femmes… toujours intéressant en ces jours sombres, où 101 femmes (à la date d’aujourd’hui) sont mortes sous les coups de leur compagnon… Je pense que la femme aura longtemps encore à lutter pour se faire respecter et obtenir gain de cause, malheureusement !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :