Non classé

Bilan livresque (juin 2020) : des p’tits lus davantage à croquer qu’à dévorer…

Bilan juin

A dévorer

Vous prendrez bien un dessert ? Sophie HENRIONNET, éditions Charleston Poche, 2020, 214 pages, 7.90€.

Femmes sans merci, Camille LÄCKBERG, novella traduite du suédois par Rémi Cassaigne, éditions Actes Sud, 2020, 142 pages, 14.90€.

A croquer

Otages, Nina BOURAOUI, éditions JC Lattès, 2020, 152 pages, 18€.

Contre moi, Lynn STEGER STRONG, traduit de l’anglais (États-Unis) par Héloïse Esquié, éditions Sonatine, 2017, 297 pages, 20€.

L’Énigme de la chambre 622, Joël DICKER, éditions de Fallois, 2020, 569 pages, 23€.

Summer Mélodie, David NICHOLLS, traduit de l’anglais par Valérie Bourgeois, éditions Belfond, 2020, 509 pages, 22€.

 

3 réflexions au sujet de “Bilan livresque (juin 2020) : des p’tits lus davantage à croquer qu’à dévorer…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s