Taguée !

Le blog étant sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter, j’ai eu le plaisir d’être taguée pour répondre à un petit questionnaire littéraire fort sympathique. Après mûre réflexion (et surtout beaucoup de retard), voici mes réponses :

1. Quel personnage, tous livres confondus, a été, selon toi, le mieux adapté au cinéma ?
Pétrie de littérature classique, j’opte sans hésiter pour le personnage de Lennie dans Des Souris et des hommes, de John Steinbeck. En effet, dans l’excellente adaptation de Gary Sinise (1992), John Malkovich y est épatant dans le rôle du pauvre bougre simple d’esprit qui tue sans le vouloir tout ce qu’il caresse de doux.

John

2. Quel livre, de tout temps, a été le mieux adapté au cinéma, et par quelle adaptation ?
Je pense que la palme revient aux récits (et oui, je suis obligée d’utiliser le pluriel) qui mettent en place un univers imaginaire, tels la saga Harry Potter ou la trilogie du Seigneur des anneaux. En effet, ce sont de vrais challenges que d’adapter ce qui fondamentalement n’existe pas, et parvenir à donner vie à un univers à la fois fantastique et merveilleux. Je suis donc obligée de botter en touche !

3. T’est-il déjà arrivé de dormir moins de 3 heures, une nuit, alors que tu avais cours / travaillait le lendemain, à cause d’un livre ?

Non, cela ne m’est jamais arrivé ! Par contre, ne pouvoir dormir parce que j’avais commencé un livre et que cela me passionnait, oui ! C’était Les Hauts du Hurlevent, d’Emily Brontë. Impossible de trouver le sommeil une fois le livre commencé…

4. Quelle est la plus belle édition que tu as dans ta bibliothèque, et de quelle œuvre ? i tu n’en as pas, laquelle souhaiterais-tu acquérir ?

J’ai plusieurs livres de la Pléiade, acquis pendant mes études et dans le cadre de mon Master de Lettres : Balzac, Zola, Defoe. Des éditions de référence, bien sûr, mais pas les plus plaisantes selon moi pour une simple lecture. Du coup, la plus jolie édition que je possède, ce sont deux livres reliés qui me viennent de mon grand-oncle et qui datent de 1930 environ : Les Fleurs du mal et Petits poèmes en prose de Baudelaire. Les pages sont épaisses, jaunies : quel plaisir de les feuilleter !

Baudelaire.jpg
5. Tu découvres une boutique secrète « Animaux et mascottes imaginaires » où se trouvent toutes les créatures, monstres de compagnie de tes livres favoris. Laquelle / lequel achètes-tu ?

Je crois que je prendrais Hobbes, de la bande dessinée Calvin et Hobbes de Bill Watterson. Imaginez : une peluche tige qui s’anime et converse avec vous quand vous êtes seul avec lui (en fait, je réalise que c’est peut-être là une caractéristique du syndrome de Peter Pan en prenant une peluche… Dites, ça compte, hein, ça compte ?!).

calvin-and-hobbes-dancing.1265746885.jpg
6. De quel(le) auteur(e) serais-tu prêt à acheter / emprunter n’importe quel livre, juste parce que c’est lui ou elle qui a écrit le livre ?
Sans hésiter, je me damnerai pour un roman de Joël Dicker ou pour un récit du so british David Nicholls (Pour une fois, Un Jour, Pouquoi pas ? Nous).
7. A quel personnage de livre t’identifies-tu le plus ?

Comme beaucoup de jeune femmes, je crois que j’ai rêvé d’être une Jane Eyre. Mais je suis loin d’être aussi sombre et aussi peu loquace. De même pour Tess d’Uberville : belle héroïne, mais trop naïve je crois. Bref, je cherche encore !
8. Quel livre / saga rêves-tu de voir adapté(e) au cinéma ?

Les récits de Joël Dicker donnent une bonne trame narrative.
9. Pour quel univers littéraire as-tu eu un coup de cœur dès que tu l’as découvert ?
Je reste pétrie de l’univers réaliste et naturaliste français du XIXème, et de l’univers du roman anglais au XIXème siècle. Comment cela c’est cliché ?!
10. Fais-nous découvrir un / une blogueur (euse) ou booktubeur que tu suis.
Je suis très fan de l’univers de BettieRose books, à découvrir sans tarder ! Univers poudré et articles fort bien troussés ! D’autre part, je découvre la qualité absolue des textes critiques et surtout des choix littéraires du blog Textualités. Enfin, l’originalité et le sérieux de Mabu avec L’Envolume.

Publicités