« L’éternel printemps », Marc Pautrel : l’art délicieux de la conversation amoureuse courtoise (#rentreelitteraire2019)

Le narrateur, un écrivain connu et reconnu dans le microcosme littéraire, rencontre, au hasard de retrouvailles entre amis, une femme d'âge mûr avec laquelle l'entente et la connivence sont immédiates. De dix ans son aînée, divorcée et solitaire, sa nouvelle connaissance se donne entièrement à son métier de libraire de livres anciens. Élégante, brillante, spirituelle... Lire la Suite →

« A la demande d’un tiers », Mathilde Forget : folles femmes follement aimées (#rentreelitteraire2019)

Quel étrange et fascinant opus littéraire que ce premier roman de Mathilde Forget, dans lequel sont convoquées les figures féminines vivantes et décédées, présentes et absentes, qui ont tant compté pour la narratrice. Sa sœur, tout d'abord, son aînée Suzanne. Tant admirée, tant imitée par le passé. "Je suis née après Suzanne, la place était... Lire la Suite →

Bilan de novembre 2019 : un mille-feuille gargantuesque !

Il semblerait que mon appétit ait été démesuré ce mois-ci ! Une famille presque parfaite, M.T. EDVARDSSON, traduit du suédois par Rémi Cassaigne, éditions Sonatine, 2019, 534 pages, 22€. Unpur, Isabelle DESESQUELLES, éditions Belfond, 2019, 221 pages, 18€. Mon année de repos et de détente, Ottessa MOSHFEGH, traduit de l'anglais (États-Unis) par Clément Baude, éditions... Lire la Suite →

« Le corps d’après », Virginie Noar : « Tu enfanteras dans la douleur » ou la féminité maternelle questionnée (#rentréelittéraire2019)

C'est l'histoire d'une femme parmi tant d'autres. Une femme qui s'apprête, après une enfance malmenée et avare en amour maternel (mais prodigue en rudoiements divers et variés), à devenir mère à son tour. A travers la voix de la narratrice, nous découvrons la genèse de cette aventure humaine unique. Une genèse double : il y... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑