De Vigan par Polanski : une sortie ciné immanquable.

Il est de ces livres dont on se réjouit de l’adaptation en film. Quand c’est un monstre de la réalisation qui s’en charge, on jubile. Cher Roman Polanski, vous qui aviez déjà mis à l’écran (superbement d’ailleurs) le roman de Thomas Hardy, Tess d’Uberville, voilà que vous vous attaquez à une nouveau cas de femme, celui de Delphine dans D’après une histoire vraie, écrit par Delphine de Vigan, justement.

dapres une histoire vraie delphine de vigan Affiche viagn

Dans ce roman (autobiographique ? le flou est maintenu jusqu’au bout, et c’est formidable), Delphine est en panne d’inspiration. Elle retrouve l’inspiration à travers la rencontre de l’une de ses admiratrices, L. Une relation d’amitié naît, se développe, fusionne. Jusqu’au point de non-retour. Fiction ou réalité ? Pragmatisme ou folie ? Jusqu’au bout, nous doutons.

Ce livre a été pour moi une pure merveille littéraire, questionnant la création littéraire, l’inspiration, la genèse d’une œuvre, la possibilité d’une muse mais aussi l’exigence du public vis-à-vis de ses auteurs… Alors je vais forcément m’empresser de découvrir cette adaptation d’un succès littéraire (largement, très largement mérité) par le sieur Polanski. Verdict très  vite…

 

 

 

 

Publicités

Rentrée littéraire : Noël au mois d’août

La fin août est littérairement comparable à Noël pour tout accro aux belles lettres. C’est donc avec une frénésie absolue qu’armée d’un surligneur, j’ai littéralement dépouillé la presse pour en tirer quelques titres – consignés dans mon indispensable bu jo – qui s’annoncent comme excellents. Si on me demande, je suis à liiiiiiiiiiiiiiire !

 

IMG_20170819_101542.jpg  IMG_20170819_102518_edit.jpg

Quand LIRE consacre une librairie nantaise : fierté assumée !

Quelle surprise et quelle joie lorsque j’ai découvert avec empressement le nouveau numéro du magazine LIRE sorti hier jeudi 17 août pour la rentrée littéraire et que ma petite librairie nantaise de la rue Maréchal Joffre, « La vie devant soi », disposait d’une bonne moitié de page ! Consécration ultime et bien méritée pour l’excellente et passionnée Charlotte Desmousseaux !

IMG_20170818_085359_edit_edit.jpg

Cette librairie vaut vraiment le détour : la sélection y est judicieuse, pointue, pertinente. De plus, converser avec Charlotte est très riche en échange de références. Belle vie à cette librairie nantaise d’exception !

De la qualité plutôt que de la quantité

Parce que, une bonne fois pour toutes, j’estime qu’il est hautement préférable de se délecter de VRAIES œuvres présentant un enjeu littéraire (fond, forme) que d’enchaîner des textes faciles et surtout rapides (du leurre d’être un gros lecteur). Ça prend plus de temps à lire, certes, mais ça s’ancre aussi durablement dans la tête. « Binge reading » oui, mais de qualité s’il vous plaît !

Sénèque