A dévorer !

« Ma sombre Vanessa », Kate Eilzabeth Russell : tragique Lolita contemporaine (#rentreelitteraire)

Lorsque Vanessa Wye rentre au prestigieux pensionnat de Browick l'année de ses 15 ans, c'est pleine de bonnes résolutions qu'elle entame cette seconde année de sa scolarité. Objectif n°1 : éviter à tout prix Jenny, son ancienne meilleure amie avec qui elle est en froid. Objectif n°2 : à la demande de ses parents, essayer… Lire la suite « Ma sombre Vanessa », Kate Eilzabeth Russell : tragique Lolita contemporaine (#rentreelitteraire)

A dévorer !

« La famille Martin », David Foenkinos : le génial modus operandi d’un work-in-progress littéraire

Le narrateur - et sans aucun doute possible l'auteur lui-même dans cette entreprise qui a toutes les apparences de l'écriture autobiographique ("Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement probable") - peine à trouver l'inspiration pour son prochain livre. Fort de ses succès passés, il est pourtant confronté au syndrome redouté de… Lire la suite « La famille Martin », David Foenkinos : le génial modus operandi d’un work-in-progress littéraire

A dévorer !

« Poison Florilegium », Annalena McAfee : art toxique ?

Restons avec l'art et la peinture pour cette nouvelle chronique. Décidément, une thématique qui inspire les écrivains en cette rentrée littéraire et qui questionne... l'inspiration des artistes ! Eve Laing est une artiste londonienne de renom, mariée à un architecte superstar. A 60 ans passés, Eve peut savourer son succès si l'on considère les rétrospectives… Lire la suite « Poison Florilegium », Annalena McAfee : art toxique ?

A dévorer !

« Térébenthine », Carole Fives : peinture au vitriol

Nous sommes à Lille, au début des années 2000. La narratrice, alors à peine âgée de 18 ans, s'inscrit, pleine d'enthousiasme, en Licence aux Beaux-Arts, persuadée d'assouvir sa soif de connaissances théoriques et pratiques. Las... Elle comprend très rapidement que non seulement la peinture est reléguée aux bas-fonds de l'école et méprisée par le plus… Lire la suite « Térébenthine », Carole Fives : peinture au vitriol

A dévorer !

« Sale bourge », Nicolas Rodier : sous les coups de l’envers du décor

Pierre Desmercier est l'aîné d'une famille de six enfants de la plus pure tradition bourgeoise : la mère ne travaille pas, les moindres regroupements familiaux réunissent au bas mot vingt-cinq convives, le weekend c'est scoutisme et "bonne-maman" veille avec fierté sur toute sa descendance. Mais derrière ce vernis social hautement distingué se cache une réalité… Lire la suite « Sale bourge », Nicolas Rodier : sous les coups de l’envers du décor

A dévorer !

« Paula ou personne », Patrick Lapeyre : conversations amoureuses salvatrices ?

Jean Cosmo a trente-deux ans et, mû par un sens aigu de la fatalité qui l'amène à considérer sa vie sous le sceau du déterminisme social, n'a jamais envisagé autre chose que son quotidien morose au centre de tri postal de la banlieue parisienne dans lequel il travaille depuis des années, mis à l'écart des… Lire la suite « Paula ou personne », Patrick Lapeyre : conversations amoureuses salvatrices ?

A dévorer !

« Le cœur synthétique », Chloé Delaume : « J’veux un mec »

A presque 47 ans, on peut dire qu'Adélaïde a plutôt bien vécu sa vie sentimentale. Jugez-en : depuis l'âge de 15 ans, elle a été amoureuse neuf fois, vécu avec six hommes et cela sur une période de presque trente ans. Sauf qu'à 46 ans, elle vient de quitter Elias après sept ans de vie… Lire la suite « Le cœur synthétique », Chloé Delaume : « J’veux un mec »

A dévorer !

« Les dédicaces », Cyril Massarotto : l’auteur et le lecteur, entre fiction et réalité

A presque quarante ans et fraîchement célibataire, Claire pallie l'ennui de son travail dans l'organisation d'expositions photographiques par la quête, continuelle, de romans dédicacés, tant par un auteur à un lecteur que par un individu lambda à un autre. Avec presque trois mille livres dans sa bibliothèque, on peut considérer que Claire est en possession… Lire la suite « Les dédicaces », Cyril Massarotto : l’auteur et le lecteur, entre fiction et réalité

A dévorer !

« Chavirer », Lola Lafon : effet domino du bout de la pointe (rentrée littéraire 2020)

Nous sommes dans les années 80. A 13 ans, Cléo vit une adolescence plutôt morose dans la banlieue parisienne, entre le collège et les cours de danse, où elle peine à faire montre d'un véritable talent. Pourtant, lorsque la belle Cathy la "repère" lors d'un cours, elle ne cesse de la couvrir d'éloges et l'invite… Lire la suite « Chavirer », Lola Lafon : effet domino du bout de la pointe (rentrée littéraire 2020)

A dévorer !

« Bénie soit Sixtine », Maylis Adhémar : au nom de la liberté (rentrée littéraire 2020)

A défaut d'un rallye entre gens bien nés, c'est à l'occasion d'un mariage huppé de la grande bourgeoisie catholique que la sage et virginale Sixtine rencontre son futur mari, Pierre-Louis Sue de la Garde. Une rapide et chaste cour plus tard, la voici confrontée au rôle de sa vie : future mère de famille tout… Lire la suite « Bénie soit Sixtine », Maylis Adhémar : au nom de la liberté (rentrée littéraire 2020)