A croquer

« L’autre femme », Cristina Comencini : en amour, est-on jamais vraiment à deux ?

Deux ans après le merveilleux Quatre amours, Cristina Comencini persiste et signe à traiter de l'amour et de ses variations, ses doutes et difficultés, ses fulgurances et évidences. Cette fois-ci, il est question d'Elena, une jeune économiste d'une vingtaine d'années, qui depuis plusieurs mois file le parfait amour avec Pietro, de trente ans son aîné… Lire la suite « L’autre femme », Cristina Comencini : en amour, est-on jamais vraiment à deux ?

A croquer

« L’homme que je ne devais pas aimer », Agathe Ruga : « Belle du Cœur »

La belle Ariane a tout pour elle, à trente-cinq ans passés : un petit empire dans le monde littéraire grâce à ses talents de critique, d'influenceuse et d'écrivaine ; trois adorables filles ; un second mari aimant et charmant, que bien des jeunes femmes pourraient lui envier. Installée en Bourgogne et farouchement investie dans la… Lire la suite « L’homme que je ne devais pas aimer », Agathe Ruga : « Belle du Cœur »

A croquer

« L’âge des amours égoïstes », Jérôme Attal : spleen estudiantin

A vingt-six ans, Nico se perd sur les bancs de la fac pour mieux retarder le saut ultime dans une vie active qui n'a pour lui que de vagues contours. Son directeur de recherches, peu convaincu par les tergiversations qui s'étirent à n'en plus finir de son étudiant, lui a annoncé leur au-revoir programmé sitôt… Lire la suite « L’âge des amours égoïstes », Jérôme Attal : spleen estudiantin

A croquer

« Des excuses pour les chiens », Marion Bello : enfances et parents…

Lorraine a décidé de vivre avec son mari Jérôme, après des années de déménagements successifs, dans une petite bourgade de Savoie, non loin de la Suisse. Là-bas, tandis que Lorraine jongle entre son petit Achille et son activité de correctrice, ils ont inscrit Gaspard, leur aîné Asperger, à la petite école privée Saint François, où… Lire la suite « Des excuses pour les chiens », Marion Bello : enfances et parents…

A croquer

« Restons bons amants », Virginie Carton : dés »ART »oi d’aimer…

Hélène a une vingtaine d'années lorsqu'elle rencontre celui qui, pendant des années et de plus de vingt ans son aîné, sera son amant. Un illustre amant puisque monsieur est un chanteur reconnu. Loin d'être une groupie, Hélène et lui se revoient de façon inopinée, ici ou ailleurs. Le temps d'étreintes brûlantes, le couple se consume,… Lire la suite « Restons bons amants », Virginie Carton : dés »ART »oi d’aimer…

A croquer

« Une vie de rêve », Stéphanie de Saint Marc : le plein et le vide amoureux

Alors qu'elle n'a pas même la vingtaine et qu'elle tente de trouver un stage juridique à Paris, Raphaëlle est mise en relation avec un avocat et ami de la famille, Laurent, de vingt ans son aîné. Très vite, elle tombe sous le charme de l'aura, magnétique, de celui qui devient son mentor et la protège.… Lire la suite « Une vie de rêve », Stéphanie de Saint Marc : le plein et le vide amoureux

A croquer

« Légère », Marie Claes : sur le fil

La jeune Annabelle est une adolescente comme il en existe tant : une famille monoparentale, un petit frère à protéger, le quotidien au lycée. Mais la jeune fille s'est fixé l'objectif de manger moins, toujours moins : un ascétisme alimentaire qu'elle auréole d'une noblesse et d'une grandeur d'âme, loin des considérations pragmatiques de ce bas… Lire la suite « Légère », Marie Claes : sur le fil

A croquer

« Toucher la terre ferme », Julia Kerninon : rester à flot dans les remous intérieurs d’une femme devenue mère

Julia Kerninon est une écrivaine nantaise (cocorico !) merveilleusement prolifique et qui, récit après récit, fonde son propre socle d'une prose bien à elle, c'est-à-dire merveilleuse par son phrasé, à la fois épique et concis (la justesse objective de chaque mot). Laissant la fiction pour revenir, après Une activité respectable, à l'écrit autobiographique, Julia Kerninon… Lire la suite « Toucher la terre ferme », Julia Kerninon : rester à flot dans les remous intérieurs d’une femme devenue mère

A croquer

« Disparaître ici », Kelsey Rae Dimberg : au nom du pouvoir…

Finn est une jeune femme qui a fui un passé tourmenté pour se créer une vie autre, différente, nouvelle. Avant, elle répondait à son premier prénom, Nathalie. Avant, elle a fui une famille recomposée d'une banlieue du Nord-Est des États-Unis. Avant, elle a bénéficié de l'aura dorée de la riche vie de son amie Erica.… Lire la suite « Disparaître ici », Kelsey Rae Dimberg : au nom du pouvoir…

A croquer

« Confessions d’une radine », Catherine Cusset : un sou est un sou, qu’on se le dise !

J'affectionne tout particulièrement la plume de Catherine Cusset, chroniquée il y a peu encore (La définition du bonheur - 2021). Traînait dans ma bibliothèque ce texte de 2003, Confessions d'une radine, que j'avais oublié. Et bien autant dire que Catherine Cusset n'est point avare en anecdotes ! Son personnage, une femme, narre, de son enfance… Lire la suite « Confessions d’une radine », Catherine Cusset : un sou est un sou, qu’on se le dise !