A croquer

« Douze jours sans toi », Elvira Sastre : mise à l’épreuve amoureuse

L'amour chevaleresque n'a rien perdu de sa superbe. Après tout, chaque relation n'est-elle pas une mise à l'épreuve de l'endurance amoureuse de l'un ou de l'autre membre du couple ? Les chaos de la vie, les tourments intérieurs et les bouleversements de l'histoire ne questionnent-ils pas la ténacité de quiconque aime ou est aimé ?… Lire la suite « Douze jours sans toi », Elvira Sastre : mise à l’épreuve amoureuse

A croquer

« La beauté dure toujours », Alexis Jenni : l’amour, le vrai, impérissable, malgré l’âge.

Noé et Felice se rencontrent sur le tard. En effet, la quarantaine bien passée, peu d'entre nous oseraient croire encore en la possibilité d'aimer à nouveau, d'aimer encore, voire plus fort. Et pourtant, c'est bien ce qui arrive à nos protagonistes, par le plus grand (et le plus heureux) des hasards. Une évidence, une fulgurance,… Lire la suite « La beauté dure toujours », Alexis Jenni : l’amour, le vrai, impérissable, malgré l’âge.

A croquer

« Moi les hommes, je les déteste », Pauline Harmange : le point sur la misandrie

Focus sur un court essai passionnant de Pauline Harmange sur la misandrie, à savoir ces femmes qui n'aiment pas les hommes. Le pendant féminin des misogynes, ces hommes qui abhorrent les femmes. "Pourquoi les hommes détestent-ils les femmes, eux ? Depuis des milliers d'années qu'ils profitent de leur position de dominants, qu'avons-nous fait pour mériter… Lire la suite « Moi les hommes, je les déteste », Pauline Harmange : le point sur la misandrie

A croquer

« Je ne te pensais pas si fragile », Kikka : quand le burn-out terrasse…

Clotilde a le travail chevillé au corps. Passionnée, motivée, déterminée, elle voue à son travail un culte, envisageant les problématiques d'entreprise comme autant de défis exaltants à relever. Ainsi, ses premières années dans le monde du travail passent à une vitesse folle, mais Clotilde se sent épanouie. Ainsi, elle parvient avec une bonne organisation à… Lire la suite « Je ne te pensais pas si fragile », Kikka : quand le burn-out terrasse…

A croquer

« Ni seuls, ni ensemble », Marie-Fleur Albecker : problématique mixité ?

Mettre fin au célibat : nombre de trentenaires en rêvent. Quitte à faire des concessions, bien souvent. Pari risqué ? Lorsque Louise, cadre issue de la bourgeoisie catholique de province, pénètre dans le fief politique du Parti centraliste, c'est pour deux raisons : d'une part, c'est pour trouver un écho concret à ses aspirations politiques… Lire la suite « Ni seuls, ni ensemble », Marie-Fleur Albecker : problématique mixité ?

A croquer

« La nouvelle éducation sentimentale », Guillaume Devaux : le swipe et le scroll des « apparitions »

Chercher l'amour en 2018, 2020... ça veut dire quoi ? Ça se traduit comment ? Est-ce que, comme Frédéric, héros flaubertien majeur, une madame Arnoux est supposée apparaître dans notre champ de vision et provoquer LE coup de foudre, qui signera la relation de notre vie ? Pourquoi pas... mais, à ce rythme, on peut… Lire la suite « La nouvelle éducation sentimentale », Guillaume Devaux : le swipe et le scroll des « apparitions »

A croquer

« Le musée des femmes assassinées », Maria Hummel : art sanglant

Le musée d'art La Rocque, à Los Angeles, se prépare à accueillir un événement de taille : l'exposition Natures mortes, de l'artiste de renom Kim Lord. Il faut dire que cette dernière n'a pas exposé depuis dix ans et que son projet a de quoi faire frémir : chacune de ses toiles représente une femme… Lire la suite « Le musée des femmes assassinées », Maria Hummel : art sanglant

A croquer

« Une gifle », Marie Simon : comme un boomerang

Peut-on échapper au déterminisme familial ? Peut-on s’affranchir des séquelles de l’enfance ? C’est là tout le sujet du roman de Marie Simon, dans lequel elle part de l’enfance de ses deux protagonistes : lui, Antoine, est la victime d’un père tyrannique, qui les frappe lui et sa mère, le rabaisse en permanence ; elle, la femme anonyme, est… Lire la suite « Une gifle », Marie Simon : comme un boomerang

A croquer

« La chronique des Bridgerton » – tome 1 « Daphné », Julia Quinn : « Gossip Austen »

Nous sommes en 1813, à Londres. La critique mondaine de la mystérieuse Lady Whistledown fait la pluie et le beau temps dans les demeures de ce que la noblesse anglaise compte de plus aristocratique. Ainsi, rien ne la réjouit plus que d'observer puis de rendre compte des affaires de cœur que les bals mondains de… Lire la suite « La chronique des Bridgerton » – tome 1 « Daphné », Julia Quinn : « Gossip Austen »

A croquer

« Passion simple », Annie Ernaux : aimer à perdre la raison

Nous sommes à la fin des années 80. La narratrice, peut-être Annie Ernaux, est une femme avec son propre passé dont on saura juste qu'il lui a donné des enfants. Aujourd'hui, elle vit une passion exclusive pour un homme marié, étranger, dont jamais on ne saura le nom. La relation extra-conjugale est aussi fougueuse que… Lire la suite « Passion simple », Annie Ernaux : aimer à perdre la raison