A croquer

« Grande couronne », Salomé Kiner : adolescence banlieusarde (Rentrée littéraire 2021)

Back to the nineties dans cette France de la périphérie parisienne qui écoute Ophélie Winter ou Alliance Ethnik, qui paie encore en francs, qui porte des sweats Dia ou des sacs à dos Viahero, qui se contacte via Tam-Tam, qui se nourrit ou s'abreuve de produits aux marques tendance de l'époque. L'héroïne du roman, une… Lire la suite « Grande couronne », Salomé Kiner : adolescence banlieusarde (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Ce qui gronde », Marie Petitcuénot : dualité maternelle (Rentrée littéraire 2021)

Marie a trois enfants, anonymés dans le texte : sa fille, son fils et "sa bébée". Trois petits trublions pleins de vie, trois enfants ardemment désirés, trois composants fondamentaux d'un socle familial tranquille. "Il y a d'abord toi, ma fille, onze ans d'une liberté forcenée. Et puis il y a toi, mon fils, qui viens… Lire la suite « Ce qui gronde », Marie Petitcuénot : dualité maternelle (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Son empire », Claire Castillon : mainmise masculine (Rentrée littéraire 2021)

Il est des hommes qui ne reculent devant rien pour s'assurer la domination d'une femme et de sa vie. Il est des hommes qui n'hésitent pas à souffler le chaud et le froid pour perdre complètement une femme amoureuse. Il est des hommes qui n'hésitent pas à instrumentaliser une enfant pour mieux s'assurer l'obéissance du… Lire la suite « Son empire », Claire Castillon : mainmise masculine (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Le Doigt », Dalie Farah : causes et conséquences

C'est un matin de janvier pluvieux. La professeur de lettres préfère couper court sur la route plutôt que de passer sur un trottoir boueux. Une voiture, surprise, la klaxonne : le premier doigt d'honneur est immédiat. Le conducteur s'arrête plus loin, lui demande d'oser réitérer son geste : elle ne baissera pas les yeux, et… Lire la suite « Le Doigt », Dalie Farah : causes et conséquences

A croquer

« La familia grande », Camille Kouchner : en son sein l’amour et la haine, l’apaisement et le malaise

Je me suis emparée relativement tardivement de ce récit de Camille Kouchner qui fit grand bruit lors de sa parution. En effet, à travers l'évocation de sa généalogie - illustre - et de son parcours - brillant -, la fille "de" révèle au grand jour une sombre histoire d'inceste dans un huis-clos familial recomposé. A… Lire la suite « La familia grande », Camille Kouchner : en son sein l’amour et la haine, l’apaisement et le malaise

A croquer

« Parasites », Ben H. Winters : (dé)possession(s)

Susan aimerait déménager et trouver un appartement plus grand. Elle parvient à convaincre son mari Alex de céder pour une location dont la propriétaire, Andrea Scharfstein, une vieille veuve adorable, ne tarit pas d'éloges. Et cela s'avère une évidence : l'appartement, au loyer raisonnable, est bien placé dans ce quartier de Brooklyn Heights, spacieux, et… Lire la suite « Parasites », Ben H. Winters : (dé)possession(s)

A croquer

« Jour bleu », Aurélia Ringard : élégant quadrille de rencontres

La narratrice, Chloé, a rendez-vous dans une gare pour y retrouver l'homme qu'elle a rencontré trois mois auparavant au cours du vernissage de photographies organisé en son honneur. Cette rencontre a scellé un coup de foudre, tout en évidence et en retenue. Avant de se quitter parce que lui partait pour plusieurs mois en reportage… Lire la suite « Jour bleu », Aurélia Ringard : élégant quadrille de rencontres

A croquer

« Dernière soirée entre filles », Catherine O’Connell : la fête est finie ?

Annonçons de suite la couleur : ce roman est parfait pour un temps de détente estival, sur la plage ou dans un transat à la campagne. Point d'ambition littéraire digne de ce nom (le dénouement s'avère légèrement fourre-tout), mais une intrigue légère que les dames et les demoiselles ne renieront pas ! "Le contrôle de… Lire la suite « Dernière soirée entre filles », Catherine O’Connell : la fête est finie ?

A croquer

« Harvey », Emma Cline : la monstruosité en toute impunité ?

Emma Cline, talentueuse écrivaine américaine que nous suivons depuis The Girls, revient avec ce court roman, ô combien brûlant, que l'on pourrait qualifier de huis-clos. En effet, sur à peine vingt-quatre heures, nous nous retrouvons dans la bulle dorée d'Harvey, que l'on devine bien évidemment être Harvey Weinstein, le producteur de cinéma accusé de viols… Lire la suite « Harvey », Emma Cline : la monstruosité en toute impunité ?

A croquer

« Jean-Jacques », Carine Hazan : « si j’existe, c’est d’être fan » ?

Carine H. nourrit, depuis son adolescence, un culte sans nom pour notre emblème musical national : Jean-Jacques Goldman. Seulement, le bon goût familial et amical de sa microsphère bobo parisienne lui a fait comprendre que cette addiction phonique n'était pas la plus pertinente et que se nourrir de Bowie, de Gainsbourg ou des Rita Mitsouko… Lire la suite « Jean-Jacques », Carine Hazan : « si j’existe, c’est d’être fan » ?