« Les petites robes noires », Madeleine St John : un charme suranné à laisser sur de jolis cintres capitonnés

On le voit partout, ce roman de Madeleine St John acclamé outre-Atlantique et tout nouvellement édité en France. Pourtant, le charme n'a pas opéré avec moi. Au final, j'ai refermé le livre en me disant : "Mais il se passe quoi, au fait, dans ce roman ?" Hélas, pas grand chose, sinon l'évocation d'un tournant... Lire la Suite →

Bilan de novembre 2019 : un mille-feuille gargantuesque !

Il semblerait que mon appétit ait été démesuré ce mois-ci ! Une famille presque parfaite, M.T. EDVARDSSON, traduit du suédois par Rémi Cassaigne, éditions Sonatine, 2019, 534 pages, 22€. Unpur, Isabelle DESESQUELLES, éditions Belfond, 2019, 221 pages, 18€. Mon année de repos et de détente, Ottessa MOSHFEGH, traduit de l'anglais (États-Unis) par Clément Baude, éditions... Lire la Suite →

« Le corps d’après », Virginie Noar : « Tu enfanteras dans la douleur » ou la féminité maternelle questionnée (#rentréelittéraire2019)

C'est l'histoire d'une femme parmi tant d'autres. Une femme qui s'apprête, après une enfance malmenée et avare en amour maternel (mais prodigue en rudoiements divers et variés), à devenir mère à son tour. A travers la voix de la narratrice, nous découvrons la genèse de cette aventure humaine unique. Une genèse double : il y... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑