« La mère parfaite », Aimee Molloy : comme la femme parfaite, elle n’existe sans doute pas. Et c’est tant mieux.

Colette, Francie, Nell, Winnie, Scarlett et quelques unes encore sont de jeunes femmes qui habitent à Brooklyn. Outre ce point commun, ce sont toutes de jeunes mamans qui font partie d'un groupe, "Les Mères de mai". Ainsi, chaque semaine, elles se rejoignent dans un parc près de chez elles pour échanger autour de leurs bébés,... Lire la Suite →

Publicités

« Personne n’a peur des gens qui sourient », Véronique Ovaldé : peut-être vaudrait-il mieux s’en méfier, tout justement ?

Un jour de début d'été, Gloria embarque précipitamment avec elle ses deux filles, Stella l'ado boudeuse et Loulou l'adorable pipelette de six ans, pour filer en direction de l'Alsace, dans la maison de feu grand-mère Antoinette Demongeot, près de la forêt de Kayserheim. L'objectif de Gloria est de fuir le Sud, à tout prix, se... Lire la Suite →

« Je suis le genre de fille », Nathalie Kuperman : la touchante recherche d’un adoubement altruiste et intime.

Juliette, la quarantaine, est une femme divorcée et mère d'une ado, Valentine. Dans ce roman, narré à la première personne, Juliette égrène ses manies qu'elle déplore, qu'elle confesse, qu'elle avoue... D'ailleurs,  l'expression "c'est le genre de fille qui..." n'est-elle pas usitée à des fins quelque peu péjoratives et méprisantes ? Autoportrait fictif d'une quadra en... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑