A dévorer !

« Que rien ne tremble », Anne-Sophie Brasme : fissures maternelles

Être mère. Être une bonne mère. Deux identités. Deux enjeux dont s'empare avec une plume toujours aussi virtuose depuis Respire (publié à l'âge de dix-sept ans) la génialissime Anne-Sophie Brasme. Sylvia est une jeune femme qui rêve d'embrasser une carrière universitaire et, accessoirement, de se créer une autre vie que celle du pavillon de banlieue… Lire la suite « Que rien ne tremble », Anne-Sophie Brasme : fissures maternelles

A dévorer !

« Pas les mères », Katixa Agirre : mater dolorosa…

Âmes maternelles sensibles, s'abstenir... Et pourtant, il y aurait urgence à s'emparer séance tenante de cet extraordinaire récit de Katixa Agirre, écrivaine basque espagnole, qui questionne la maternité en se concentrant, notamment, sur ce qui pousse certaines mères à tuer leur propre enfant. Vous frémissez ? Madame Agirre a l'art et la manière (littéraire, émotionnelle)… Lire la suite « Pas les mères », Katixa Agirre : mater dolorosa…

A croquer

« Mon amour, », Julie Bonnie : l’amour et la distance

Non non, vous ne rêvez pas, le titre de ce nouveau lu contient bien une virgule. Cela s'explique par le fait que le récit de Julie Bonnie est un roman épistolaire entre une femme et le père de sa fille, la petite Tess, tout juste née. La jeune femme, anonyme, se résout à écrire de… Lire la suite « Mon amour, », Julie Bonnie : l’amour et la distance

A dévorer !

« La définition du bonheur », Catherine Cusset : une quête existentielle (Rentrée littéraire 2021)

La définition du bonheur... Voilà bien une question de nouveau philosophique, et qui mériterait tant de réponses possibles car subjectives. Pourtant, Catherine Cusset choisit le déterminant défini "la", et non un indéfini : y aurait-il une universalité du concept ? Pour y répondre, nous suivons, de façon alternative, le parcours de deux jeunes filles qui… Lire la suite « La définition du bonheur », Catherine Cusset : une quête existentielle (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Apaiser nos tempêtes », Jean Hegland : mal de mères

Être une femme et, surtout, avant tout, être une mère... Jean Hegland, écrivaine américaine de renom, publie en 2004 ce roman, qui ne paraît que cette année en France. Pourtant, plus que jamais son contenu semble intemporel : la maternité subie, choisie ; l'avortement, le deuil d'un enfant ; l'amour inconditionnel face aux doutes... Apaiser… Lire la suite « Apaiser nos tempêtes », Jean Hegland : mal de mères

A dévorer !

« Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo : famille nombreuse, famille heureuse ?

Lorsque David et Marilyn se rencontrent en 1975, c'est une évidence entre eux. Lui, l'étudiant en médecine et elle, intéressée par la littérature. Un coup de foudre brûlant, consommé séance tenante, avec la certitude que leur histoire durera pour la vie. Vous êtes sceptiques ? Eux non : ils savent l'exclusivité de leur amour, la… Lire la suite « Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo : famille nombreuse, famille heureuse ?

A croquer

« Ce qui gronde », Marie Petitcuénot : dualité maternelle (Rentrée littéraire 2021)

Marie a trois enfants, anonymés dans le texte : sa fille, son fils et "sa bébée". Trois petits trublions pleins de vie, trois enfants ardemment désirés, trois composants fondamentaux d'un socle familial tranquille. "Il y a d'abord toi, ma fille, onze ans d'une liberté forcenée. Et puis il y a toi, mon fils, qui viens… Lire la suite « Ce qui gronde », Marie Petitcuénot : dualité maternelle (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Copies non conformes », Alix Ohlin : dualité d’un duo sororal

Lark ("l'alouette") et Robin ("le rouge-gorge") sont demi-sœurs canadiennes, les filles de Marianne, une jeune femme indépendante qui cultive une étrange distance, pas toujours très sympathique, avec elles. Évoluant dans un milieu plutôt pauvre, la mère de famille fait de son mieux pour faire survivre les siens, mais apprécie volontiers que ses filles se débrouillent… Lire la suite « Copies non conformes », Alix Ohlin : dualité d’un duo sororal

A dévorer !

« La jongleuse », Jessica Knossow : femme au bord de la crise de nerfs

A 35 ans, Ophélie veut tout : être une femme, être une mère, réussir professionnellement. Or, si l’on considère son parcours, on peut considérer que ses objectifs de vie sont en passe d’être réussis. Une union heureuse avec Vincent et trois enfants ardemment désirés et tendrement chéris. "Depuis ma première grossesse s'est installée une obsession. Celle… Lire la suite « La jongleuse », Jessica Knossow : femme au bord de la crise de nerfs

Brèves

« De la page au son » (sur SUN) : addictive et sulfureuse chronique 22 !

Chaque mercredi à 17h15 sur SUN (Le Son Unique), retrouvez ma chronique d'un livre et son parallèle musical en chanson. Cette semaine, l'écrivaine Clarisse Gorokhoff rencontre, avec son récit Les Fillettes, Eminem avec sa chanson "My mom". Lien ici : https://www.lesonunique.com/content/la-page-au-son-chronique-22-clarisse-gorokhoff-eminem Bonne écoute !