A dévorer !

« Vous prendrez bien un dessert ? », Sophie Henrionnet : piquantes réjouissances familiales

La famille Labarre a un nom socialement établi, fruit d'une union entre "gens comme il faut" et affaires florissantes. Autrement dit, bienvenue chez la bourgeoisie la plus absolue. Tous les membres ont prévu cette année de fêter Noël et les quatre vingt dix ans de Louis, le vénérable aïeul, dans un cossu chalet des montagnes.… Lire la suite « Vous prendrez bien un dessert ? », Sophie Henrionnet : piquantes réjouissances familiales

A dévorer !

« Étés anglais », Elizabeth Jane Howard : le premier tome d’une saga familiale addictive

La famille Cazalet, riche de trois générations - la dernière s'étoffant au fur-à-mesure des grossesses tardives -, a pour habitude de se retrouver chaque été à Home Place, vaste propriété que le Brig et la Duche, les grands-parents, possèdent dans le Sussex. Pour les trois fils, c'est aussi l'occasion d'y retrouver leur sœur, Rachel, célibataire… Lire la suite « Étés anglais », Elizabeth Jane Howard : le premier tome d’une saga familiale addictive

A dévorer !

« Et les vivants autour », Barbara Abel : un échiquier familial redoutable

La famille Mercier pleure depuis quatre ans leur fille cadette Jeanne, plongée dans un profond coma à la suite d'un accident très grave. Quatre ans qu'elle ne bouge pas ; quatre ans que la famille se refuse à arrêter ce que certains pourraient considérer comme de l'acharnement thérapeutique ; quatre ans que chaque membre de… Lire la suite « Et les vivants autour », Barbara Abel : un échiquier familial redoutable

A dévorer !

« Dites-moi des choses tendres », Cécile Hennerolles : prismes amoureux d’une famille

Dans cette famille parisienne, je demande les grands-parents : cinquante de mariage au compteur, fous amoureux l’un de l’autre encore et témoignant de jolies attentions au quotidien. Mais quand la malade s’invite, l’équilibre ancestral vacille. "C'était un mystère insondable que cet amour-là. Un secret qu'ils avaient bien raison de vouloir fêter. C'était beau, mais tellement injuste,… Lire la suite « Dites-moi des choses tendres », Cécile Hennerolles : prismes amoureux d’une famille

A dévorer !

« Les Corps conjugaux », Sophie de Baere : échapper à la fatalité ?

Alice naît de parents immigrés napolitains qui ont peiné pour se faire une place dans la province française. Mais très (trop) vite, son père fuit le domicile familial et laisse sa femme, ses deux filles Mona et Alizia ainsi que son aîné Alessandro, simple d'esprit attachant, se reconstruire vaillamment sur la douleur béante de l'abandon.… Lire la suite « Les Corps conjugaux », Sophie de Baere : échapper à la fatalité ?

A dévorer !

« Le Mystère Sammy Went », Christian White : retrouver son identité, entre présent et passé

Kimberley Leamy, la trentaine, vit à Melbourne, en Australie, où elle enseigne la photographie. Même si elle pleure encore amèrement la mort de sa mère Carol, elle peut compter sur le soutien et la tendresse de sa demi-sœur Amy et de son beau-père Dean. Mais, un jour, un inconnu venu des États-Unis l'aborde : après… Lire la suite « Le Mystère Sammy Went », Christian White : retrouver son identité, entre présent et passé

A dévorer !

« Un mariage américain », Tayari Jones : avoir foi en la fidélité ? (#rentreelitteraire2019)

Roy et Celestial sont mariés depuis un an et demi. Tous deux promis à une belle carrière - lui en tant qu'avocat, elle comme créatrice de poupées - c'est un très beau couple en devenir, en passe de gagner le combat de longue haleine que leurs aïeux noirs ont mené pendant des décennies de dur… Lire la suite « Un mariage américain », Tayari Jones : avoir foi en la fidélité ? (#rentreelitteraire2019)

A croquer

« Unpur », Isabelle Desesquelles : « undélébile » et « undicible » (#rentréelittéraire2019)

Jumeaux, Julien et Benjamin vivent dans un cocon d'amour fusionnel avec leur fantasque mère célibataire, Clarice. Mais, lors de vacances à Venise, l'équilibre du trio vacille de la pire des manières : alors que les garçons s'amusent sur une place bondée de la ville, Benjamin se volatilise. Kidnappé par un homme dont on ne saura… Lire la suite « Unpur », Isabelle Desesquelles : « undélébile » et « undicible » (#rentréelittéraire2019)

A croquer

« Une famille presque parfaite », M.T. Edvardsson : le sens du sacrifice moral

La jeune Stella Sandell est, à dix-neuf ans, une personne de caractère qui a du mal à supporter toute contrainte et qui, par un solide esprit de contradiction, n'hésite pas à provoquer quiconque s'oppose à elle. Cet esprit fougueux a donné, durant toute son adolescence, du fil à retordre à ses parents, Adam et Ulrika.… Lire la suite « Une famille presque parfaite », M.T. Edvardsson : le sens du sacrifice moral

A dévorer !

« Les choses humaines », Karine Tuil : chronique désillusionnée d’une splendeur et d’une décadence 2.0

La famille Farel pourrait faire rêver et provoquer bien des envieux... Jugez : le père, Jean, bientôt 70 ans, est un journaliste politique qui règne en maître depuis trente ans à la radio et à la télévision. Sa femme, Claire, de bien des années sa cadette, est une essayiste féministe de renom adoubée par les… Lire la suite « Les choses humaines », Karine Tuil : chronique désillusionnée d’une splendeur et d’une décadence 2.0