A croquer

« Les chiens de faïence », Thomas Louis : le suicide, une histoire de famille (Rentrée littéraire 2021)

La famille Dugast est une famille comme il en existait auparavant, mais devenue denrée rare aujourd'hui. De fait, imaginez, dans un seul hameau, les grands-parents maternels, les grands-parents paternels, les parents et les enfants, chacun vivant à moins de cent mètres les uns des autres. Une généalogie vivante et séculaire pétrie d'un archaïsme certain, tant… Lire la suite « Les chiens de faïence », Thomas Louis : le suicide, une histoire de famille (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo : famille nombreuse, famille heureuse ?

Lorsque David et Marilyn se rencontrent en 1975, c'est une évidence entre eux. Lui, l'étudiant en médecine et elle, intéressée par la littérature. Un coup de foudre brûlant, consommé séance tenante, avec la certitude que leur histoire durera pour la vie. Vous êtes sceptiques ? Eux non : ils savent l'exclusivité de leur amour, la… Lire la suite « Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo : famille nombreuse, famille heureuse ?

A dévorer !

« Un tesson d’éternité », Valérie Tong Cuong : fatale théâtralité (Rentrée littéraire 2021)

Anna Gauthier n'a semble-t-il plus rien à prouver : pharmacienne renommée et appréciée de cette bourgade bourgeoise du Sud de la France, elle fraie avec les notables du coin, bénéficiant de l'aura de son mari, Hugues, un homme socialement bien né et œuvrant aux affaires de la ville. Leur villa luxueuse sur les hauteurs, ils… Lire la suite « Un tesson d’éternité », Valérie Tong Cuong : fatale théâtralité (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Son empire », Claire Castillon : mainmise masculine (Rentrée littéraire 2021)

Il est des hommes qui ne reculent devant rien pour s'assurer la domination d'une femme et de sa vie. Il est des hommes qui n'hésitent pas à souffler le chaud et le froid pour perdre complètement une femme amoureuse. Il est des hommes qui n'hésitent pas à instrumentaliser une enfant pour mieux s'assurer l'obéissance du… Lire la suite « Son empire », Claire Castillon : mainmise masculine (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Le Doigt », Dalie Farah : causes et conséquences

C'est un matin de janvier pluvieux. La professeur de lettres préfère couper court sur la route plutôt que de passer sur un trottoir boueux. Une voiture, surprise, la klaxonne : le premier doigt d'honneur est immédiat. Le conducteur s'arrête plus loin, lui demande d'oser réitérer son geste : elle ne baissera pas les yeux, et… Lire la suite « Le Doigt », Dalie Farah : causes et conséquences

A croquer

« La familia grande », Camille Kouchner : en son sein l’amour et la haine, l’apaisement et le malaise

Je me suis emparée relativement tardivement de ce récit de Camille Kouchner qui fit grand bruit lors de sa parution. En effet, à travers l'évocation de sa généalogie - illustre - et de son parcours - brillant -, la fille "de" révèle au grand jour une sombre histoire d'inceste dans un huis-clos familial recomposé. A… Lire la suite « La familia grande », Camille Kouchner : en son sein l’amour et la haine, l’apaisement et le malaise

A dévorer !

« La belle-mère », Sally Hepworth : adorablement détestable ?

Filer le parfait amour avec un homme, c'est une chose. Rencontrer sa mère et inaugurer la relation belle-mère / belle-fille, ça peut en être une autre, et nombre de jeunes femmes ont des sueurs froides rien qu'à l'évocation de la génitrice de leur amoureux (mais heureusement, toutes les belles-mères ne sont pas comme cela !).… Lire la suite « La belle-mère », Sally Hepworth : adorablement détestable ?

A croquer

« Parasites », Ben H. Winters : (dé)possession(s)

Susan aimerait déménager et trouver un appartement plus grand. Elle parvient à convaincre son mari Alex de céder pour une location dont la propriétaire, Andrea Scharfstein, une vieille veuve adorable, ne tarit pas d'éloges. Et cela s'avère une évidence : l'appartement, au loyer raisonnable, est bien placé dans ce quartier de Brooklyn Heights, spacieux, et… Lire la suite « Parasites », Ben H. Winters : (dé)possession(s)

A dévorer !

« La saga des Cazalet » / tome 2 « A rude épreuve », Elizabeth Jane Howard : aux armes, etc…

Cette chronique vous fait retrouver la sympathique famille Cazalet, que vous aviez découvert lors d'une précédente chronique. Nous l'avions quittée à l'orée de la Seconde Guerre Mondiale, nous la retrouvons en septembre 1939 et la suivons jusqu'à l'hiver 1941. "Le monde entier est sans doute en train de sombrer lentement, alors ne compte pas sur… Lire la suite « La saga des Cazalet » / tome 2 « A rude épreuve », Elizabeth Jane Howard : aux armes, etc…

A dévorer !

« La soutenance », Anne Urbain : avec les félicitations du jury

Antoine est pieds et poings liés : sa thèse en histoire du livre est sur le point de le sacrer docteur, lui qui, ironie du sort, a toujours eu peur des bibliothécaires. Pourtant, grande est l'envie de tout arrêter, d'annoncer à sa famille qu'il abandonne, d'envoyer le mail à son directeur de thèse qu'il annule… Lire la suite « La soutenance », Anne Urbain : avec les félicitations du jury