A dévorer !

« Trahie », Karin Alvtegen : tel(le) est pris(e)…

Eva pensait que tout allait bien pour elle et sa petite famille. Certes, son mari Henrik se montrait un peu plus distant avec elle ces derniers temps, mais entre son travail, les responsabilités domestiques pour lesquelles elle fait preuve d'un allant qui arrange bien son époux, et leur petit Axel, six ans, Eva ne chôme… Lire la suite « Trahie », Karin Alvtegen : tel(le) est pris(e)…

A dévorer !

« Juste après l’amour », Sarah Marty : rage matrimoniale

Huit ans de mariage. Un couple uni, affichant un bonheur et une complicité sans faille, suscitant envie et admiration de leur cercle amical. Un mariage pour le meilleur et pour le pire : les longues semaines de reportage en zone de guerre pour elle, la stérilité pour lui. Un mariage en lequel croire. Pourtant, lorsqu'elle… Lire la suite « Juste après l’amour », Sarah Marty : rage matrimoniale

A croquer

« La cage dorée », Camilla Läckberg : un tournant thématique dans l’œuvre de la romancière suédoise qui ne laisse pas de marbre !

Mon péché mignon, comme beaucoup d'entre vous je l'imagine, est de dévorer chaque nouvel opus de la suédoise Camilla Läckberg. Encore plus lorsqu'elle laisse en stand-by son héroïne des débuts, Erica Falck, pour nous offrir un nouveau personnage - féminin bien sûr - avec Faye Adelheim. L'action se délocalise aussi : Fjällbacka, petite bourgade de… Lire la suite « La cage dorée », Camilla Läckberg : un tournant thématique dans l’œuvre de la romancière suédoise qui ne laisse pas de marbre !

A dévorer !

« Serial killeuse », C.J. Skuse : jubilatoire journal misanthropique trash et furieusement 2nd degré !

Rhiannon est une jeune femme de vingt-sept ans bien sous tout rapport : elle est jolie, elle est entourée d'amies, elle travaille comme assistante d'édition dans une petite gazette anglaise et elle file le parfait amour depuis plusieurs années avec le beau Craig. Rien de bien extraordinaire me direz-vous. Sauf que le sensationnel fait aussi… Lire la suite « Serial killeuse », C.J. Skuse : jubilatoire journal misanthropique trash et furieusement 2nd degré !

A dévorer !

« Divine vengeance », Francesco Muzzopappa : petit bijou littéraire en diable !

Leo file le parfait amour (ou presque) avec sa fiancée André (si si, il s'agit bien d'une femme malgré ce prénom masculin) depuis deux ans. Pourtant, tout semble les séparer : elle est belle et racée, lui est rachitique, très commun et amputé de deux doigts ; elle évolue dans la riche sphère des nantis,… Lire la suite « Divine vengeance », Francesco Muzzopappa : petit bijou littéraire en diable !