« Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

Alice Shipley vit avec son mari John à Tanger. Si ce dernier a éprouvé un vif coup de cœur pour la ville, il n'en va pas de même pour son épouse, mal à l'aise dans les ruelles et les marchés marocains. Alors, la jeune expatriée se complaît dans l'obscurité de son appartement, redoutant la moindre... Lire la Suite →

Publicités

« Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

Effie et Henry ont à peine vingt ans et ils viennent tout juste de se marier. Pour célébrer leur union, il a été décidé que le couple passerait sa lune de miel dans la station balnéaire de Cape May, sur la côte Est des États-Unis. En cette arrière-saison automnale de 1957, après s'être vertueusement respectés... Lire la Suite →

« La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

Le concept de téléréalité ayant été, depuis les années 2000, florissant avec les Real Housewives (of Beverly Hills, of New York : autant de déclinaisons d'un seul et même principe, à savoir être l'épouse d'un richissime et laborieux homme d'affaires), Jessica Knoll imagine dans son second roman, après l'excellent American Girl en 2016, l'émission de... Lire la Suite →

« Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites », Kristan Higgins : « gros » plaisir de lecture estivale !

Emerson, Marley et Georgia se sont connues adolescentes dans un camp spécialement conçu pour les jeunes en surpoids : le "camp Copperbrook, internat de jeunes filles pour cure nutritionnelle et sportive intensive" (p.20). A défaut de perdre des kilos de manière conséquente, les jeunes filles y ont gagné une amitié pérenne, au point que Marley... Lire la Suite →

« La Purge », Arthur Nesnidal : bienvenue dans l’enfer des prépas littéraires, où le plaisir n’est pas, où le plaisir n’est plus

Il est de ces livres que vous vous empressez d'acheter parce qu'un élément, un seul parfois, vous interpelle. Pour moi, ça a été celui du thème : la prépa littéraire, les fameux deux ans d'hypokhâgne et de khâgne. Arthur Nesnidal en est réchappé, moi aussi. Arthur Nesnidal a tenu une année. Moi aussi. Arthur Nesnidal... Lire la Suite →

« Est-ce ainsi que les hommes jugent ? », Mathieu Menegaux : DURA LEX, SED LEX. QUID de l’humanité de la justice à l’ère du 2.0 ?

Dans la famille Dalmas, je demande : la mère, Nathalie, emportée en quelques mois par un cancer en 2012 la fille, Claire, échappée de justesse d'une tentative d'enlèvement sur le parking d'Auchan en janvier 2013 le père, Bertrand, violemment fauché par la voiture de l'homme qui a tenté d'enlever sa fille sur ce même parking... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑