A dévorer !

« Vous prendrez bien un dessert ? », Sophie Henrionnet : piquantes réjouissances familiales

La famille Labarre a un nom socialement établi, fruit d'une union entre "gens comme il faut" et affaires florissantes. Autrement dit, bienvenue chez la bourgeoisie la plus absolue. Tous les membres ont prévu cette année de fêter Noël et les quatre vingt dix ans de Louis, le vénérable aïeul, dans un cossu chalet des montagnes.… Lire la suite « Vous prendrez bien un dessert ? », Sophie Henrionnet : piquantes réjouissances familiales

A dévorer !

« Le beau monde », Laure Mi Hyun Croset : (in)convenantes langues déliées

Tout est prêt pour le mariage de la délicieuse Louise et du bien né Charles-Constant. Il faut dire que c'est un événement car sont conviés nombre de membres du "beau monde" : aristocrates, figures de la haute bourgeoisie, diplomates, personnalités et autres "gens qui comptent". Bref, le gratin, la fine fleur de la société genevoise… Lire la suite « Le beau monde », Laure Mi Hyun Croset : (in)convenantes langues déliées

A croquer

« Cora dans la spirale », Vincent Message : l’élégance de la déchéance (#rentrée littéraire 2019)

C'est la chronique d'une femme comme vous et moi, comme il en existe tant de par le monde. Une jeune femme de trente ans qui, en 2010, après la mise au monde de son premier enfant, Manon, reprend le chemin de son poste en marketing dans une grande entreprise d'assurances sise à Paris, Borélia. Une… Lire la suite « Cora dans la spirale », Vincent Message : l’élégance de la déchéance (#rentrée littéraire 2019)

A croquer

« Protocole gouvernante », Guillaume Lavenant : l’armée de l’ombre (# Rentrée littéraire 2019)

Ce premier roman, mon premier aussi de la rentrée littéraire 2019, est totalement insolite, tant sur le fond que sur la forme. Quoique, sur le fond... On retrouve, de fait, le thème de la "nounou" érigé de main de maître en 2016 par Leïla Slimani avec Chanson douce. La forme, elle, est radicalement novatrice :… Lire la suite « Protocole gouvernante », Guillaume Lavenant : l’armée de l’ombre (# Rentrée littéraire 2019)

A dévorer !

« Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

Alice Shipley vit avec son mari John à Tanger. Si ce dernier a éprouvé un vif coup de cœur pour la ville, il n'en va pas de même pour son épouse, mal à l'aise dans les ruelles et les marchés marocains. Alors, la jeune expatriée se complaît dans l'obscurité de son appartement, redoutant la moindre… Lire la suite « Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

A dévorer !

« Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

Effie et Henry ont à peine vingt ans et ils viennent tout juste de se marier. Pour célébrer leur union, il a été décidé que le couple passerait sa lune de miel dans la station balnéaire de Cape May, sur la côte Est des États-Unis. En cette arrière-saison automnale de 1957, après s'être vertueusement respectés… Lire la suite « Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

A dévorer !

« Les actes », Cécile Guidot : notariat, ton univers impitoyable

Après six mois à barouder à travers le monde en guise de pause sabbatique, Claire Castaigne est la nouvelle recrue de l'une des plus importantes études notariales de Paris, sise place Vendôme. Affranchie du regard d'autrui, tatouée, libérée, affirmée et indépendante, elle détonne quelque peu dans l'univers policé de l'étude PRF. Aux commandes du groupe,… Lire la suite « Les actes », Cécile Guidot : notariat, ton univers impitoyable

A dévorer !

« La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

Le concept de téléréalité ayant été, depuis les années 2000, florissant avec les Real Housewives (of Beverly Hills, of New York : autant de déclinaisons d'un seul et même principe, à savoir être l'épouse d'un richissime et laborieux homme d'affaires), Jessica Knoll imagine dans son second roman, après l'excellent American Girl en 2016, l'émission de… Lire la suite « La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

A croquer

« Licorne », Nora Sandor : « Et c’est comme ça qu’on s’aime / Comme ça consomme »

Maëla est une jeune étudiante à Lorient. Ou, du moins, qui s'ennuie sur les bancs de la fac de Lettres Modernes afin d'essayer de maîtriser bien péniblement les bases de la syntaxe française et le fleuron de la littérature patrimoniale : "elle était tout entière une lacune béante dans laquelle les livres s'engouffraient" (p.29). Vaille… Lire la suite « Licorne », Nora Sandor : « Et c’est comme ça qu’on s’aime / Comme ça consomme »

A dévorer !

« Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites », Kristan Higgins : « gros » plaisir de lecture estivale !

Emerson, Marley et Georgia se sont connues adolescentes dans un camp spécialement conçu pour les jeunes en surpoids : le "camp Copperbrook, internat de jeunes filles pour cure nutritionnelle et sportive intensive" (p.20). A défaut de perdre des kilos de manière conséquente, les jeunes filles y ont gagné une amitié pérenne, au point que Marley… Lire la suite « Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites », Kristan Higgins : « gros » plaisir de lecture estivale !