A dévorer !

« Park Avenue Summer », Renée Rosen : « Cosmo » power !

Nous sommes en 1965. La jeune Alice Weiss quitte sa province natale de Youngstown pour tenter sa chance à New-York et vivre son rêve américain de peut-être devenir, un jour, photographe. C'est aussi le souhait de faire sien ce que sa mère Vivian n'a pas pu réaliser, car trop tôt mariée puis trop tôt décédée...… Lire la suite « Park Avenue Summer », Renée Rosen : « Cosmo » power !

A croquer

« Un garçon sur le pas de la porte », Anne Tyler : un récit au vestibule de l’enthousiasme

Grande dame des lettres américaines, Anne Tyler n'a pas son pareil pour raconter et décrire la vie de la classe moyenne avec un style très réaliste, sans fioritures. Souvent même, elle se révèle redoutable pour épingler les travers de l'American Way of Life, motivée par la recherche de liberté et de bonheur... Pourtant, le dernier… Lire la suite « Un garçon sur le pas de la porte », Anne Tyler : un récit au vestibule de l’enthousiasme

A dévorer !

« Festin sauvage », Adrienne Brodeur : sur la vie de ma mère ?

La jeune Adrienne voue un culte absolu à sa mère, la charismatique Malabar. Cette dernière a, jusque là, mené une vie haute en couleurs. "La mythologie grecque m'avait tout appris sur les sirènes et j'étais émerveillée par les pouvoirs de ma mère." (p.22) Sans doute la vie maritale de ses propres parents, passionnée et chaotique,… Lire la suite « Festin sauvage », Adrienne Brodeur : sur la vie de ma mère ?

A goûter

« Un truc de fou », Hank Green : rencontre du 3ème type ?

April May est une jeune graphiste de 23 ans qui tente de percer à New-York après avoir vécu une enfance et une adolescence tranquilles et confortables dans la province américaine. Libre et libérée, refusant les étiquettes, April prône un mode de vie détaché des conventions sociales. Une nuit, tandis qu'April sort très tard du travail… Lire la suite « Un truc de fou », Hank Green : rencontre du 3ème type ?

A dévorer !

« Un mariage américain », Tayari Jones : avoir foi en la fidélité ? (#rentreelitteraire2019)

Roy et Celestial sont mariés depuis un an et demi. Tous deux promis à une belle carrière - lui en tant qu'avocat, elle comme créatrice de poupées - c'est un très beau couple en devenir, en passe de gagner le combat de longue haleine que leurs aïeux noirs ont mené pendant des décennies de dur… Lire la suite « Un mariage américain », Tayari Jones : avoir foi en la fidélité ? (#rentreelitteraire2019)

A dévorer !

« Mon année de repos et de détente », Ottessa Moshfegh : jeûne de la conscience pour performance de l’abandon de soi ? (#rentréelittéraire2019)

Notre héroïne, dont on ne connaîtra le nom à aucun moment dans le roman, est une New-yorkaise plutôt argentée qui ouvre une page de sa vie inédite en ce mois de juin du nouveau millénaire qui commence. En effet, elle a pour ambition de ne faire que dormir, pendant un an, tout le temps et… Lire la suite « Mon année de repos et de détente », Ottessa Moshfegh : jeûne de la conscience pour performance de l’abandon de soi ? (#rentréelittéraire2019)

A dévorer !

« Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

Alice Shipley vit avec son mari John à Tanger. Si ce dernier a éprouvé un vif coup de cœur pour la ville, il n'en va pas de même pour son épouse, mal à l'aise dans les ruelles et les marchés marocains. Alors, la jeune expatriée se complaît dans l'obscurité de son appartement, redoutant la moindre… Lire la suite « Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

A dévorer !

« La mère parfaite », Aimee Molloy : comme la femme parfaite, elle n’existe sans doute pas. Et c’est tant mieux.

Colette, Francie, Nell, Winnie, Scarlett et quelques unes encore sont de jeunes femmes qui habitent à Brooklyn. Outre ce point commun, ce sont toutes de jeunes mamans qui font partie d'un groupe, "Les Mères de mai". Ainsi, chaque semaine, elles se rejoignent dans un parc près de chez elles pour échanger autour de leurs bébés,… Lire la suite « La mère parfaite », Aimee Molloy : comme la femme parfaite, elle n’existe sans doute pas. Et c’est tant mieux.

A dévorer !

« Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

Effie et Henry ont à peine vingt ans et ils viennent tout juste de se marier. Pour célébrer leur union, il a été décidé que le couple passerait sa lune de miel dans la station balnéaire de Cape May, sur la côte Est des États-Unis. En cette arrière-saison automnale de 1957, après s'être vertueusement respectés… Lire la suite « Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

A dévorer !

« La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

Le concept de téléréalité ayant été, depuis les années 2000, florissant avec les Real Housewives (of Beverly Hills, of New York : autant de déclinaisons d'un seul et même principe, à savoir être l'épouse d'un richissime et laborieux homme d'affaires), Jessica Knoll imagine dans son second roman, après l'excellent American Girl en 2016, l'émission de… Lire la suite « La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.