A dévorer !

« L’été où Élodie », Kate Rordian : menace caniculaire

Nous sommes en 1993. Sylvie doit quitter Londres avec sa fille Emma pour rejoindre, en catastrophe, La Rêverie, propriété de famille dont elle a hérité dans le Sud de la France. Un petit incendie vite maîtrisé a justifié son rappel. C'est l'occasion aussi, pour elle, d'envisager la vente de la maison, vestige de son enfance… Lire la suite « L’été où Élodie », Kate Rordian : menace caniculaire

A croquer

« Faire corps », Charlotte Pons : (dé)possession

A quarante ans, Sandra n'a jamais ressenti le besoin d'enfant. Un non-souhait, ou plutôt le désir de ne pas devenir mère, elle qui a vu sa sienne mourir de chagrin lorsque Abel, le frère de Sandra, est mort accidentellement alors qu'il était enfant. Alors, elle mène sa vie de célibataire comme elle l'entend, entre coups… Lire la suite « Faire corps », Charlotte Pons : (dé)possession

A dévorer !

« Le premier jour du printemps », Nancy Tucker : coupable un jour, coupable toujours ?

A huit ans, dans sa banlieue pauvre de l'Angleterre, Chrissie s'ennuie. Ne trouvant pas dans son foyer ni père présent ni mère aimante, elle quémande à sa manière - c'est-à-dire autoritaire et sans concession - l'affection des autres. Ce sont ses camarades de jeu, Linda et Donna, qui souvent en font les frais, à grands… Lire la suite « Le premier jour du printemps », Nancy Tucker : coupable un jour, coupable toujours ?

A dévorer !

« Celle qui criait au loup », Delphine Saada : tragique verrouillage

Albane Janssen a tout de la femme modèle. Infirmière respectée et adulée au sein de l'hôpital parisien où elle travaille, elle fait figure d'autorité auprès de ses collègues et même de ses supérieurs. Pourtant, Albane est d'une austérité froide, d'une exigence millimétrée : elle ne se permet aucune fantaisie et se mure dans une discrétion… Lire la suite « Celle qui criait au loup », Delphine Saada : tragique verrouillage

A croquer

« Toucher la terre ferme », Julia Kerninon : rester à flot dans les remous intérieurs d’une femme devenue mère

Julia Kerninon est une écrivaine nantaise (cocorico !) merveilleusement prolifique et qui, récit après récit, fonde son propre socle d'une prose bien à elle, c'est-à-dire merveilleuse par son phrasé, à la fois épique et concis (la justesse objective de chaque mot). Laissant la fiction pour revenir, après Une activité respectable, à l'écrit autobiographique, Julia Kerninon… Lire la suite « Toucher la terre ferme », Julia Kerninon : rester à flot dans les remous intérieurs d’une femme devenue mère

A croquer

« Disparaître ici », Kelsey Rae Dimberg : au nom du pouvoir…

Finn est une jeune femme qui a fui un passé tourmenté pour se créer une vie autre, différente, nouvelle. Avant, elle répondait à son premier prénom, Nathalie. Avant, elle a fui une famille recomposée d'une banlieue du Nord-Est des États-Unis. Avant, elle a bénéficié de l'aura dorée de la riche vie de son amie Erica.… Lire la suite « Disparaître ici », Kelsey Rae Dimberg : au nom du pouvoir…

A dévorer !

« Ceux d’ici ne savent pas », Heather Young : logiques affectives

Le professeur de mathématiques Adam Merkel a été retrouvé carbonisé sur les terres des Prentiss, sauvage fratrie d'une ancienne généalogie de malfrats. C'est le petit Sal, orphelin d'une mère devenue junkie et recueilli par ses deux oncles, qui a découvert le corps de ce professeur qu'il aimait tant. Il faut dire qu'à l'école, l'enfant ne… Lire la suite « Ceux d’ici ne savent pas », Heather Young : logiques affectives

A dévorer !

« Shuggie Bain », Douglas Stuart : Dickens à Glasgow

Nous sommes au début des années 80 dans la banlieue pauvre de Glasgow. "Il aimait rôder seul dans l'obscurité et observer les bas-fonds. C'était de là que sortaient des personnages burinés par la ville grise, mis au pas par des années de picole, de pluie et d'espoir." (p.52) Agnes et ses trois enfants s'entassent dans… Lire la suite « Shuggie Bain », Douglas Stuart : Dickens à Glasgow

A dévorer !

« Les Douces », Judith Da Costa Rosa : brûlante et mystérieuse adolescence…

A seulement vingt-quatre ans (oui, vingt-quatre !), Judith Da Costa Rosa fait merveille avec son premier roman ! Comment ne pas être stupéfait devant tant de talent littéraire, de maîtrise d'une chronologie narrative complexe et d'une "patte" singulière, éthérée et pleine à la fois ! Énorme coup de cœur et une prometteuse suite littéraire pour… Lire la suite « Les Douces », Judith Da Costa Rosa : brûlante et mystérieuse adolescence…

A dévorer !

« Lunch-box », Émilie de Turckheim : la fatalité de l’irréel du passé

Nous sommes dans les années 80. A Zion Heights, ville imaginaire sise au Nord-Est des États-Unis, toute une communauté d'expatriés française met sa chère descendance entre les mains du personnel éducatif de l'école libre bilingue, et en particulier auprès de Sarah Hopkins, professeur de musique de 37 ans talentueuse, notamment pour la réalisation de spectacles… Lire la suite « Lunch-box », Émilie de Turckheim : la fatalité de l’irréel du passé