A goûter

« Deux petites bourgeoises », Colombe Schneck : faire fi des préjugés

Esther et Héloïse sont nées, comme qui dirait, avec une cuillère en argent dans la bouche, dans les beaux quartiers de Paris. Si la première a pu, de façon relative, disposer d'une certaine liberté au-fur-et-à-mesure qu'elle grandissait, la seconde s'est presque tout entière conformée à l'idéal aristocratique de sa famille, mais en toute modestie, selon… Lire la suite « Deux petites bourgeoises », Colombe Schneck : faire fi des préjugés

A croquer

« La nouvelle éducation sentimentale », Guillaume Devaux : le swipe et le scroll des « apparitions »

Chercher l'amour en 2018, 2020... ça veut dire quoi ? Ça se traduit comment ? Est-ce que, comme Frédéric, héros flaubertien majeur, une madame Arnoux est supposée apparaître dans notre champ de vision et provoquer LE coup de foudre, qui signera la relation de notre vie ? Pourquoi pas... mais, à ce rythme, on peut… Lire la suite « La nouvelle éducation sentimentale », Guillaume Devaux : le swipe et le scroll des « apparitions »

A croquer

« Le musée des femmes assassinées », Maria Hummel : art sanglant

Le musée d'art La Rocque, à Los Angeles, se prépare à accueillir un événement de taille : l'exposition Natures mortes, de l'artiste de renom Kim Lord. Il faut dire que cette dernière n'a pas exposé depuis dix ans et que son projet a de quoi faire frémir : chacune de ses toiles représente une femme… Lire la suite « Le musée des femmes assassinées », Maria Hummel : art sanglant

A dévorer !

« Femmes en colère », Mathieu Menegaux : coupable victime ?

Le blog est un habitué des romans de Mathieu Menegaux, auteur que j'affectionne tant pour son écriture que pour ses thématiques, ancrées dans un quotidien qui, bien souvent, dérape. Femmes en colère, son nouveau roman, ne déroge pas à la règle. Mathilde Collignon est un médecin gynécologue réputé. Elle élève seule, et avec amour, ses… Lire la suite « Femmes en colère », Mathieu Menegaux : coupable victime ?

A dévorer !

« Les Secrets de ma mère », Jessie Burton : prismes féminins et lumières personnelles

Nous sommes en 1982. La jeune Élise Morceau fait la connaissance dans un parc londonien de la charismatique Constance - Connie - Holden, que l'on découvrira être une écrivaine renommée dans le microcosme littéraire. Ce qui aurait pu être seulement la naissance d'une belle amitié se transforme rapidement en histoire d'amour, à laquelle Élise, heureuse,… Lire la suite « Les Secrets de ma mère », Jessie Burton : prismes féminins et lumières personnelles

A dévorer !

« Les femmes de », Caterina Bonvicini : un gynécée incisif

C'est Noël à Milan. Sept femmes sont réunies et attendent avec une certaine impatience leur dénominateur commun : Vittorio, un écrivain célèbre. Jugez : fils de Lucrezia, sémillante nonagénaire ; ex-mari d'Ada, ambitieuse journaliste ; frère de Francesca, dite Chicca, psychologue empêtrée dans ses manies quotidiennes ; père de Paoletta, trentenaire réservée et trop souvent… Lire la suite « Les femmes de », Caterina Bonvicini : un gynécée incisif

A dévorer !

« Femmes sans merci », Camilla Läckberg : rébellion féministe

Dans ce court récit de la prolifique écrivaine suédoise Camilla Läckberg, nous faisons la connaissance de trois femmes : Ingrid, Victoria et Birgitta. A première vue, rien en commun entre l'ancienne journaliste qui a sacrifié sa carrière au profit de la maternité et de l'envol professionnel de son mari, l'ex-cocotte de luxe d'un gangster russe… Lire la suite « Femmes sans merci », Camilla Läckberg : rébellion féministe

A dévorer !

« Nos Espérances », Anna Hope : les amies, les meilleures

Hannah, Cate et Lissa forment un trio à l'amitié fusionnelle. Les deux premières se sont rencontrées sur les bancs de l'école, tandis qu'Hannah et Lissa ont fait connaissance à l'université. Scellé sur une rivalité initiale ou sur une attirance et une admiration immédiates, le socle de leur amitié née dans les années 90 a solidement… Lire la suite « Nos Espérances », Anna Hope : les amies, les meilleures

A dévorer !

« Déjeuner en paix », Charlotte Gabris : galerie de miroirs féminins (#rentreelitteraire2020)

Une journée comme les autres à Paris. Il est tard ce midi-là lorsqu'une jeune femme s'assied à une terrasse pour y déjeuner seule. Pour elle, cette sortie est l'occasion de voir du monde et de tromper le mal du pays qui la ronge depuis son arrivée dans la capitale pour y effectuer son stage en… Lire la suite « Déjeuner en paix », Charlotte Gabris : galerie de miroirs féminins (#rentreelitteraire2020)