A dévorer !

« Les Secrets de ma mère », Jessie Burton : prismes féminins et lumières personnelles

Nous sommes en 1982. La jeune Élise Morceau fait la connaissance dans un parc londonien de la charismatique Constance - Connie - Holden, que l'on découvrira être une écrivaine renommée dans le microcosme littéraire. Ce qui aurait pu être seulement la naissance d'une belle amitié se transforme rapidement en histoire d'amour, à laquelle Élise, heureuse,… Lire la suite « Les Secrets de ma mère », Jessie Burton : prismes féminins et lumières personnelles

A dévorer !

« Les femmes de », Caterina Bonvicini : un gynécée incisif

C'est Noël à Milan. Sept femmes sont réunies et attendent avec une certaine impatience leur dénominateur commun : Vittorio, un écrivain célèbre. Jugez : fils de Lucrezia, sémillante nonagénaire ; ex-mari d'Ada, ambitieuse journaliste ; frère de Francesca, dite Chicca, psychologue empêtrée dans ses manies quotidiennes ; père de Paoletta, trentenaire réservée et trop souvent… Lire la suite « Les femmes de », Caterina Bonvicini : un gynécée incisif

A dévorer !

« Femmes sans merci », Camilla Läckberg : rébellion féministe

Dans ce court récit de la prolifique écrivaine suédoise Camilla Läckberg, nous faisons la connaissance de trois femmes : Ingrid, Victoria et Birgitta. A première vue, rien en commun entre l'ancienne journaliste qui a sacrifié sa carrière au profit de la maternité et de l'envol professionnel de son mari, l'ex-cocotte de luxe d'un gangster russe… Lire la suite « Femmes sans merci », Camilla Läckberg : rébellion féministe

A dévorer !

« Nos Espérances », Anna Hope : les amies, les meilleures

Hannah, Cate et Lissa forment un trio à l'amitié fusionnelle. Les deux premières se sont rencontrées sur les bancs de l'école, tandis qu'Hannah et Lissa ont fait connaissance à l'université. Scellé sur une rivalité initiale ou sur une attirance et une admiration immédiates, le socle de leur amitié née dans les années 90 a solidement… Lire la suite « Nos Espérances », Anna Hope : les amies, les meilleures

A dévorer !

« Déjeuner en paix », Charlotte Gabris : galerie de miroirs féminins (#rentreelitteraire2020)

Une journée comme les autres à Paris. Il est tard ce midi-là lorsqu'une jeune femme s'assied à une terrasse pour y déjeuner seule. Pour elle, cette sortie est l'occasion de voir du monde et de tromper le mal du pays qui la ronge depuis son arrivée dans la capitale pour y effectuer son stage en… Lire la suite « Déjeuner en paix », Charlotte Gabris : galerie de miroirs féminins (#rentreelitteraire2020)

A dévorer !

« Les Corps conjugaux », Sophie de Baere : échapper à la fatalité ?

Alice naît de parents immigrés napolitains qui ont peiné pour se faire une place dans la province française. Mais très (trop) vite, son père fuit le domicile familial et laisse sa femme, ses deux filles Mona et Alizia ainsi que son aîné Alessandro, simple d'esprit attachant, se reconstruire vaillamment sur la douleur béante de l'abandon.… Lire la suite « Les Corps conjugaux », Sophie de Baere : échapper à la fatalité ?

A dévorer !

« Le bal des folles », Victoria Mas : « Et c’est une folie à nulle autre seconde / Que vouloir se mêler de corriger le monde. » (Molière) (#rentreelitteraire2019)

Nous sommes à la fin de l'hiver 1885 à Paris. A l'hôpital de la Salpêtrière, l'effervescence est à son comble car dans quelques semaines aura lieu le bal de la mi-carême, au cours duquel les résidentes costumées seront les cavalières, le temps d'une soirée, de bourgeois, d'intellectuels et de gens bien-pensants mus par la curiosité… Lire la suite « Le bal des folles », Victoria Mas : « Et c’est une folie à nulle autre seconde / Que vouloir se mêler de corriger le monde. » (Molière) (#rentreelitteraire2019)

A goûter

« A la demande d’un tiers », Mathilde Forget : folles femmes follement aimées (#rentreelitteraire2019)

Quel étrange et fascinant opus littéraire que ce premier roman de Mathilde Forget, dans lequel sont convoquées les figures féminines vivantes et décédées, présentes et absentes, qui ont tant compté pour la narratrice. Sa sœur, tout d'abord, son aînée Suzanne. Tant admirée, tant imitée par le passé. "Je suis née après Suzanne, la place était… Lire la suite « A la demande d’un tiers », Mathilde Forget : folles femmes follement aimées (#rentreelitteraire2019)

A goûter

« Les petites robes noires », Madeleine St John : un charme suranné à laisser sur de jolis cintres capitonnés

On le voit partout, ce roman de Madeleine St John acclamé outre-Atlantique et tout nouvellement édité en France. Pourtant, le charme n'a pas opéré avec moi. Au final, j'ai refermé le livre en me disant : "Mais il se passe quoi, au fait, dans ce roman ?" Hélas, pas grand chose, sinon l'évocation d'un tournant… Lire la suite « Les petites robes noires », Madeleine St John : un charme suranné à laisser sur de jolis cintres capitonnés