« Déjeuner en paix », Charlotte Gabris : galerie de miroirs féminins (#rentreelitteraire2020)

Une journée comme les autres à Paris. Il est tard ce midi-là lorsqu'une jeune femme s'assied à une terrasse pour y déjeuner seule. Pour elle, cette sortie est l'occasion de voir du monde et de tromper le mal du pays qui la ronge depuis son arrivée dans la capitale pour y effectuer son stage en... Lire la Suite →

« Les Corps conjugaux », Sophie de Baere : échapper à la fatalité ?

Alice naît de parents immigrés napolitains qui ont peiné pour se faire une place dans la province française. Mais très (trop) vite, son père fuit le domicile familial et laisse sa femme, ses deux filles Mona et Alizia ainsi que son aîné Alessandro, simple d'esprit attachant, se reconstruire vaillamment sur la douleur béante de l'abandon.... Lire la Suite →

« Le bal des folles », Victoria Mas : « Et c’est une folie à nulle autre seconde / Que vouloir se mêler de corriger le monde. » (Molière) (#rentreelitteraire2019)

Nous sommes à la fin de l'hiver 1885 à Paris. A l'hôpital de la Salpêtrière, l'effervescence est à son comble car dans quelques semaines aura lieu le bal de la mi-carême, au cours duquel les résidentes costumées seront les cavalières, le temps d'une soirée, de bourgeois, d'intellectuels et de gens bien-pensants mus par la curiosité... Lire la Suite →

« A la demande d’un tiers », Mathilde Forget : folles femmes follement aimées (#rentreelitteraire2019)

Quel étrange et fascinant opus littéraire que ce premier roman de Mathilde Forget, dans lequel sont convoquées les figures féminines vivantes et décédées, présentes et absentes, qui ont tant compté pour la narratrice. Sa sœur, tout d'abord, son aînée Suzanne. Tant admirée, tant imitée par le passé. "Je suis née après Suzanne, la place était... Lire la Suite →

« La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

Le concept de téléréalité ayant été, depuis les années 2000, florissant avec les Real Housewives (of Beverly Hills, of New York : autant de déclinaisons d'un seul et même principe, à savoir être l'épouse d'un richissime et laborieux homme d'affaires), Jessica Knoll imagine dans son second roman, après l'excellent American Girl en 2016, l'émission de... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑