« Les choses humaines », Karine Tuil : chronique désillusionnée d’une splendeur et d’une décadence 2.0

La famille Farel pourrait faire rêver et provoquer bien des envieux... Jugez : le père, Jean, bientôt 70 ans, est un journaliste politique qui règne en maître depuis trente ans à la radio et à la télévision. Sa femme, Claire, de bien des années sa cadette, est une essayiste féministe de renom adoubée par les... Lire la Suite →

Publicités

« Anatomie d’un scandale », Sarah Vaughan : autopsie d’un « non » et dissection des illusions

James Whitehouse a tout pour plaire : bel homme, issu d'une famille argentée, ancien élève d'Eton puis d'Oxford, ami du Premier Ministre et sous-secrétaire d’État. Il a le privilège de résider dans une belle maison du quartier de Kensington avec sa femme, Sophie, rencontrée à l'université, et leurs deux enfants. Sûr de lui, charmant et... Lire la Suite →

« Une fille facile », Louise O’Neill : peut-on être décemment tenue responsable du viol dont on est la victime ? Un récit extraordinaire !

En ces temps agités de dénonciation et de revendication féministes à coup de #balancetonporc ou de upskirting (fait de prendre en photo sous les jupes des filles sans que ces dernières s'en aperçoivent), le brillant roman de Louise O'Neill, Une fille facile (Asking for it en VO), fait effet de pavé dans la mare retentissant... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑