« Les Indifférents », Julien Dufresne Lamy : « C’est (pas vraiment) beau la bourgeoisie »

Roman social qui questionne les classes et la potentielle ascension des modestes de ce monde auprès des nantis du (même ?) monde, Les Indifférents désigne le trio d'ados privilégiés que forment Théo, Léonard et Daisy, rejetons de notables menant grand train et grande vie au Cap-Ferret. Consciente indifférence, détachement des autres et exclusivité souveraine de... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑