A dévorer !

« Les bons garçons », Pierre Adrian : tragédie sociale en trois actes

Rarement récit m'aura secouée de la sorte. Une tension palpable dès les premières pages, grandissant au fur et à mesure d'une ascension physique et narrative dramatique. Lecteurs, je vous mets en garde : on ne sort pas indemne de ce roman, tristement inspiré d'un fait réel. "A l'évidence, c'étaient de bons garçons. Une sourde appréhension… Lire la suite « Les bons garçons », Pierre Adrian : tragédie sociale en trois actes

A dévorer !

« Sale bourge », Nicolas Rodier : sous les coups de l’envers du décor

Pierre Desmercier est l'aîné d'une famille de six enfants de la plus pure tradition bourgeoise : la mère ne travaille pas, les moindres regroupements familiaux réunissent au bas mot vingt-cinq convives, le weekend c'est scoutisme et "bonne-maman" veille avec fierté sur toute sa descendance. Mais derrière ce vernis social hautement distingué se cache une réalité… Lire la suite « Sale bourge », Nicolas Rodier : sous les coups de l’envers du décor

A croquer

« Des garçons qui tremblent », Stéphane Hoffmann : Nantes, théâtre romanesque codifié entre joutes sociales et amoureuses

Vous rappelez-vous du roman Des filles qui dansent, récit lu avec un enthousiasme débordant et chroniqué il y a peu de temps encore ? Je vous propose cette fois-ci la seconde partie de ce diptyque narratif avec Des garçons qui tremblent. Manquera cependant à ma chronique le même enthousiasme que précédemment. On retrouve Camille et… Lire la suite « Des garçons qui tremblent », Stéphane Hoffmann : Nantes, théâtre romanesque codifié entre joutes sociales et amoureuses

A dévorer !

« Vous prendrez bien un dessert ? », Sophie Henrionnet : piquantes réjouissances familiales

La famille Labarre a un nom socialement établi, fruit d'une union entre "gens comme il faut" et affaires florissantes. Autrement dit, bienvenue chez la bourgeoisie la plus absolue. Tous les membres ont prévu cette année de fêter Noël et les quatre vingt dix ans de Louis, le vénérable aïeul, dans un cossu chalet des montagnes.… Lire la suite « Vous prendrez bien un dessert ? », Sophie Henrionnet : piquantes réjouissances familiales

A dévorer !

« Étés anglais », Elizabeth Jane Howard : le premier tome d’une saga familiale addictive

La famille Cazalet, riche de trois générations - la dernière s'étoffant au fur-à-mesure des grossesses tardives -, a pour habitude de se retrouver chaque été à Home Place, vaste propriété que le Brig et la Duche, les grands-parents, possèdent dans le Sussex. Pour les trois fils, c'est aussi l'occasion d'y retrouver leur sœur, Rachel, célibataire… Lire la suite « Étés anglais », Elizabeth Jane Howard : le premier tome d’une saga familiale addictive

A croquer

« Désintégration », Emmanuelle Richard : l’hermétisme des classes sociales en question

Roman français de la rentrée littéraire 2018, Désintégration est un récit social saisissant à travers le parcours de vie d’une jeune femme de la classe moyenne française au début sa période post-bac jusqu’à la fin de sa vingtaine. Une classe moyenne dans ses goûts, ses désirs et ses capacités. Un entre-deux où l’on n’est ni… Lire la suite « Désintégration », Emmanuelle Richard : l’hermétisme des classes sociales en question

A croquer

« Les Indifférents », Julien Dufresne Lamy : « C’est (pas vraiment) beau la bourgeoisie »

Roman social qui questionne les classes et la potentielle ascension des modestes de ce monde auprès des nantis du (même ?) monde, Les Indifférents désigne le trio d'ados privilégiés que forment Théo, Léonard et Daisy, rejetons de notables menant grand train et grande vie au Cap-Ferret. Consciente indifférence, détachement des autres et exclusivité souveraine de… Lire la suite « Les Indifférents », Julien Dufresne Lamy : « C’est (pas vraiment) beau la bourgeoisie »