« De si bons amis », Joyce Maynard : mes amis (« prêtS à tout »), mes amours, mes emmerdes

Helen McCab est dans une mauvaise passe : divorcée de son mari Dwight, elle a perdu la garde de son fils Oliver après la bouteille de trop un soir de désespoir. Privée de son unique raison de vivre, sans soutien familial (sa mère ne s’est jamais occupée d’elle, préférant la picole et les hommes), elle survit... Lire la Suite →

Publicités

WordPress.com.

Retour en haut ↑