A dévorer !

« L’homme qui danse », Victor Jestin : le beat du spleen

Ô joie de retrouver le talentueux Victor Jestin pour son second roman trois ans après son remarquable et remarqué premier récit La Chaleur. On retrouve ici l'un des motifs favoris du jeune écrivain, à savoir un protagoniste masculin, que l'on suit dès ses plus jeunes années, et ses atermoiements. En l’occurrence, Arthur est un garçon… Lire la suite « L’homme qui danse », Victor Jestin : le beat du spleen

A dévorer !

« Clara lit Proust », Stéphane Carlier : évidente mise en mots

Au salon "Cindy Coiffure", les jours se suivent et se ressemblent. Sous l'égide de Mme Habib, Nolwenn, Clara et Patrick coiffent une clientèle fidèle mais de moins en moins fournie, car le salon est dans un renfoncement de rue peu visible dans cette petite ville de province. Avec des titres nostalgiques en fond sonore, les… Lire la suite « Clara lit Proust », Stéphane Carlier : évidente mise en mots

A dévorer !

« La poupée qui fait oui », Agnès de Clairville : le « non » du consentement

A même pas dix-sept ans, la jeune Arielle est envoyée en province, loin de son cocon doré de jeune fille de bonne famille, afin de poursuivre ses études dans une école d'ingénieurs. Très vite (trop vite), parce qu'elle a envie de s'émanciper du carcan familial et de devenir une femme comme sa jeune tante Sophie,… Lire la suite « La poupée qui fait oui », Agnès de Clairville : le « non » du consentement

A goûter

« Le livre des soeurs », Amélie Nothomb : conte sororal

Quand Florent et Nora se rencontrent, c'est l'amour fou, l'alchimie, la fulgurance. Une passion sans cesse renouvelée que le temps n'atteint (et n'éteint) pas. Autour d'eux, on s'étonne de s'aimer avec une telle fougue qui ne cesse jamais. La venue au monde de Tristane pourrait pondérer leurs ardeurs. Que nenni : la petite fille grandit… Lire la suite « Le livre des soeurs », Amélie Nothomb : conte sororal

A goûter

« La petite menteuse », Pascale Robert-Diard : le droit à l’erreur ?

Lisa Charvet, vingt ans, sollicite Alice Keridreux pour reprendre son dossier et la défendre. Jusque-là, la jeune femme était défendue par un bellâtre du barreau pour une histoire de viol. En effet, lorsqu'elle était adolescente, Lisa a accusé Marco Lange, un ouvrier du bâtiment cabossé par la vie, de l'avoir violée. Jusqu'à maintenant, elle campait… Lire la suite « La petite menteuse », Pascale Robert-Diard : le droit à l’erreur ?

A dévorer !

« Quelque chose à te dire », Carole Fives : une vie palimpseste ?

Nouvel opus de Carole Fives en cette rentrée littéraire et enthousiasme sans nom pour son nouveau roman ! D'ailleurs, inaugurer la rentrée littéraire avec un récit qui met en abyme l'écriture d'un roman, n'est-ce pas idéal ?! Elsa Feuillet vit à Lyon. Maman solo qui a la garde de son fils de sept ans une… Lire la suite « Quelque chose à te dire », Carole Fives : une vie palimpseste ?

A croquer

« Les chairs impatientes », Marion Roucheux : brûler d’aimer (Rentrée littéraire 2022)

La narratrice est une jeune femme que la vie semble avoir comblée : un mari aimant, une adorable petite fille et un bébé tout juste né. Ajoutons à cela une situation sociale favorisée, elle qui est médecin à Paris. Seulement, la naissance de son deuxième enfant l'amène tout droit à une dépression post-partum sévère, qui… Lire la suite « Les chairs impatientes », Marion Roucheux : brûler d’aimer (Rentrée littéraire 2022)

A dévorer !

« Numéro deux », David Foenkinos : argent amer

Qu'il est bon de retrouver la plume envolée de David Foenkinos, deux ans après le délicieux récit La famille Martin. Plus que jamais, j'apprécie la fluidité de son écriture, élégante et concise, riche en belles formules. Plus que jamais, je suis sous le charme de l'inventivité narrative de l'écrivain qui montre littérairement, une fois de… Lire la suite « Numéro deux », David Foenkinos : argent amer

A dévorer !

« Périandre », Harold Cobert : tout pour son fils chéri

Connaissez-vous l'histoire mythologique de Périandre ? Fils du roi de Corinthe, le petit Périandre est couvé, choyé à outrance par sa mère Kratéa, convaincue que la chair de sa chair "dominera le monde" (p.1). En effet, pour elle, son fils est né pour être exceptionnel, et elle n'a de cesse à vouer sa propre vie… Lire la suite « Périandre », Harold Cobert : tout pour son fils chéri

A dévorer !

« Pas ce soir », Amélie Cordonnier : à la recherche de l’intimité perdue

Ô bonheur de retrouver l'extraordinaire prose d'Amélie Cordonnier, écrivaine que j'affectionne depuis ses débuts (Trancher, Un loup quelque part), et que ce nouveau roman auréole d'un succès littéraire pérenne, autour de ses thématiques de prédilection, à savoir la sphère quotidienne d'une cellule familiale lambda en proie à un problème que l'on ne dit pas, que… Lire la suite « Pas ce soir », Amélie Cordonnier : à la recherche de l’intimité perdue