A dévorer !

« Sur la plage de Chesil », Ian McEwan : toute première fois…

1962 en Angleterre. Edward et Florence, après un an de relation, viennent de convoler en justes noces. "Presque inconnus l'un de l'autre, ils atteignaient, étrangement réunis, un des sommets de leur existence, ravis que leur nouveau statut promette de les hisser hors de leur interminable jeunesse - Edward et Florence, enfin libres !" (p.14) Si… Lire la suite « Sur la plage de Chesil », Ian McEwan : toute première fois…

A dévorer !

« J’ai toujours aimé ma femme », Gilles Bornais : déni subtil

"J'ai toujours aimé ma femme". C'est ce que scande à l'envi Jean-Baptiste Rolant pour mettre à distance le terrible mot de sa femme qu'il a trouvé sur le plan de travail de la cuisine ce vendredi soir : "Je ne rentrerai pas." Comment cela est-il possible ? Après vingt-quatre ans de mariage et un amour… Lire la suite « J’ai toujours aimé ma femme », Gilles Bornais : déni subtil

A dévorer !

« Que rien ne tremble », Anne-Sophie Brasme : fissures maternelles

Être mère. Être une bonne mère. Deux identités. Deux enjeux dont s'empare avec une plume toujours aussi virtuose depuis Respire (publié à l'âge de dix-sept ans) la génialissime Anne-Sophie Brasme. Sylvia est une jeune femme qui rêve d'embrasser une carrière universitaire et, accessoirement, de se créer une autre vie que celle du pavillon de banlieue… Lire la suite « Que rien ne tremble », Anne-Sophie Brasme : fissures maternelles

A croquer

« Jules et Julie, histoire double », Caroline Weill : l’amour à portée de clic

La rencontre amoureuse virtuelle inspire nombre d'écrivains, c'est une évidence depuis plusieurs chroniques faites sur le blog. Jules et Julie, histoire double, en est une nouvelle (et intelligente) preuve. Le pitch reste bien évidemment le même : deux célibataires, cabossés par la vie (tous deux ont été trompés) et qui, à trente-neuf et quarante-deux ans,… Lire la suite « Jules et Julie, histoire double », Caroline Weill : l’amour à portée de clic

A dévorer !

« La définition du bonheur », Catherine Cusset : une quête existentielle (Rentrée littéraire 2021)

La définition du bonheur... Voilà bien une question de nouveau philosophique, et qui mériterait tant de réponses possibles car subjectives. Pourtant, Catherine Cusset choisit le déterminant défini "la", et non un indéfini : y aurait-il une universalité du concept ? Pour y répondre, nous suivons, de façon alternative, le parcours de deux jeunes filles qui… Lire la suite « La définition du bonheur », Catherine Cusset : une quête existentielle (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Ouverture fragile », Guillaume Clapeau : (re)conquête connectée

Melchior est un journaliste parisien d'une trentaine d'années qui bosse au sein du magazine Rock&Stone sur des sujets pointus d'une culture musicale qu'il nourrit savamment de références disséminées dans tout le récit. Or, dès le début, le ton est donné : Marion, son élue, la femme de sa vie le pensait-il, a décidé de le… Lire la suite « Ouverture fragile », Guillaume Clapeau : (re)conquête connectée

A croquer

« Elle voulait juste être heureuse », Géraldine Dalban-Moreynas : à quoi tient le bonheur ?

Trouver le bonheur. Une noble prétention commune à l'ensemble de l'humanité. Mais que faut-il pour l'atteindre ? On croirait là le sujet d'une épreuve de philosophie, mais telle est la question que pose Géraldine Dalban-Moreynas dans son nouveau roman, vivement attendu, à travers une tranche de vie, sise entre 2015 et 2020, d'une héroïne seulement… Lire la suite « Elle voulait juste être heureuse », Géraldine Dalban-Moreynas : à quoi tient le bonheur ?

A dévorer !

« L’amour par temps de crise », Daniela Krien : « laisse-moi rester femme… » (Rentrée littéraire 2021)

Être une femme aujourd'hui, en Allemagne ou ailleurs. Se débattre avec ses désirs, ses envies ; être tiraillée par sa raison ou la force de ses sentiments ; assouvir ou non un désir d'enfant ; se soumettre ou revendiquer farouchement sa liberté... Autant de dichotomies on-ne-peut-plus modernes et séculaires à la fois que l'extraordinaire roman… Lire la suite « L’amour par temps de crise », Daniela Krien : « laisse-moi rester femme… » (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Son empire », Claire Castillon : mainmise masculine (Rentrée littéraire 2021)

Il est des hommes qui ne reculent devant rien pour s'assurer la domination d'une femme et de sa vie. Il est des hommes qui n'hésitent pas à souffler le chaud et le froid pour perdre complètement une femme amoureuse. Il est des hommes qui n'hésitent pas à instrumentaliser une enfant pour mieux s'assurer l'obéissance du… Lire la suite « Son empire », Claire Castillon : mainmise masculine (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« L’éblouissement des petites filles », Timothée Stanculescu : incandescence adolescente (Rentrée Littéraire 2021)

Justine, seize ans, dispose cet été-là de trois longs mois de vacances. Ce sera sans doute l'unique fois de sa vie d'ailleurs. Ça pourrait très bien tomber car il fait très chaud à Cressac, petit village de Charente dans lequel la mère de Justine, une documentaliste, a choisi de vivre, loin de son ex-mari, à… Lire la suite « L’éblouissement des petites filles », Timothée Stanculescu : incandescence adolescente (Rentrée Littéraire 2021)