A dévorer !

« Louise et Louis », Julie Cohen : double je

Irving Alder est le descendant de l'illustre Louis Alder, le fondateur d'une usine de fabrication de papier à Casablanca, petite ville tranquille du Maine. Il épouse la belle Peggy Grenier, Miss Western Maine, dont les parents sont des ouvriers de l'usine Alder. Un mariage d'amour qui défie les conventions sociales. De cette union naît en… Lire la suite « Louise et Louis », Julie Cohen : double je

A dévorer !

« Les Douces », Judith Da Costa Rosa : brûlante et mystérieuse adolescence…

A seulement vingt-quatre ans (oui, vingt-quatre !), Judith Da Costa Rosa fait merveille avec son premier roman ! Comment ne pas être stupéfait devant tant de talent littéraire, de maîtrise d'une chronologie narrative complexe et d'une "patte" singulière, éthérée et pleine à la fois ! Énorme coup de cœur et une prometteuse suite littéraire pour… Lire la suite « Les Douces », Judith Da Costa Rosa : brûlante et mystérieuse adolescence…

Brèves

De la page au son (sur SUN) – Chronique 32 Line Papin / Léa Paci

Chaque mercredi à 17h15 sur SUN (Le Son Unique), retrouvez ma chronique d'un livre et son parallèle musical en chanson. Cette semaine, l’écrivaine française Line Papin rencontre, avec son roman Le cœur en laisse (éditions Stock), Léa Paci avec sa chanson "Sens unique".  Leur point commun ? Un amour vécu à deux mais sans réelle réciprocité,… Lire la suite De la page au son (sur SUN) – Chronique 32 Line Papin / Léa Paci

A croquer

« Douze jours sans toi », Elvira Sastre : mise à l’épreuve amoureuse

L'amour chevaleresque n'a rien perdu de sa superbe. Après tout, chaque relation n'est-elle pas une mise à l'épreuve de l'endurance amoureuse de l'un ou de l'autre membre du couple ? Les chaos de la vie, les tourments intérieurs et les bouleversements de l'histoire ne questionnent-ils pas la ténacité de quiconque aime ou est aimé ?… Lire la suite « Douze jours sans toi », Elvira Sastre : mise à l’épreuve amoureuse

A croquer

« La beauté dure toujours », Alexis Jenni : l’amour, le vrai, impérissable, malgré l’âge.

Noé et Felice se rencontrent sur le tard. En effet, la quarantaine bien passée, peu d'entre nous oseraient croire encore en la possibilité d'aimer à nouveau, d'aimer encore, voire plus fort. Et pourtant, c'est bien ce qui arrive à nos protagonistes, par le plus grand (et le plus heureux) des hasards. Une évidence, une fulgurance,… Lire la suite « La beauté dure toujours », Alexis Jenni : l’amour, le vrai, impérissable, malgré l’âge.

Brèves

« De la page au son » (sur SUN) – Chronique 27 Louis Daboussy/ Daft Punk : quête désespérée mais optimiste de l’Amour

Chaque mercredi à 17h15 sur SUN (Le Son Unique), retrouvez ma chronique d'un livre et son parallèle musical en chanson. Cette semaine, le primo-romancier Louis Daboussy rencontre, avec son roman Tue-l’amour  (éditions Léo Scheer), le groupe Daft Punk avec leur chanson "Get lucky".  Lien ici : https://www.lesonunique.com/content/la-page-au-son-chronique-27-louis-daboussy-daft-punk

A dévorer !

« Normal People », Sally Rooney : amitié améliorée

Quel plaisir de retrouver l'écrivaine irlandaise Sally Rooney pour son nouvel opus, dans lequel on retrouve, après Conversations entre amis publié en 2019, les mêmes topoï : les frontières floues entre l'amour et l'amitié de jeunes adultes à peine sortis de l'adolescence, qui se cherchent et se construisent ; des dialogues sans la ponctuation caractéristique… Lire la suite « Normal People », Sally Rooney : amitié améliorée

A croquer

« La nouvelle éducation sentimentale », Guillaume Devaux : le swipe et le scroll des « apparitions »

Chercher l'amour en 2018, 2020... ça veut dire quoi ? Ça se traduit comment ? Est-ce que, comme Frédéric, héros flaubertien majeur, une madame Arnoux est supposée apparaître dans notre champ de vision et provoquer LE coup de foudre, qui signera la relation de notre vie ? Pourquoi pas... mais, à ce rythme, on peut… Lire la suite « La nouvelle éducation sentimentale », Guillaume Devaux : le swipe et le scroll des « apparitions »

A dévorer !

« Entre toutes les mères », Ashley Audrain : cruelle filiation

Blythe a un passé familial traumatique. Jugez-en : sa grand-mère, Etta, s'est suicidée alors que sa propre mère, Cecilia, était encore une jeune fille ; Cecilia, de son côté, a tôt fui le domicile conjugal pour rejoindre son amant, laissant sa fille Blythe sans mère. Etta, Cecilia : deux figures de mère aux antipodes de… Lire la suite « Entre toutes les mères », Ashley Audrain : cruelle filiation

A dévorer !

« Le Mal-épris », Bénédicte Soymier : laideur du coup pour coup

Paul est un homme que dame Nature a malmené : doté d'un physique particulièrement ingrat (le cheveu rare, maigre comme un clou, le visage disgracieux à l'exception d'un regard bleu magnétique), il peine à trouver à l'amour. "C'est injuste et douloureux, chaque jour, chaque heure, cette laideur portée en fardeau, la peau, une silhouette, des… Lire la suite « Le Mal-épris », Bénédicte Soymier : laideur du coup pour coup