« Divine vengeance », Francesco Muzzopappa : petit bijou littéraire en diable !

Leo file le parfait amour (ou presque) avec sa fiancée André (si si, il s'agit bien d'une femme malgré ce prénom masculin) depuis deux ans. Pourtant, tout semble les séparer : elle est belle et racée, lui est rachitique, très commun et amputé de deux doigts ; elle évolue dans la riche sphère des nantis,... Lire la Suite →

Publicités

« Le Mangeur de citrouille », Penelope Mortimer : liberté et captivité conjugales

Avec ce roman datant de 1962, la galloise Penelope Mortimer offre un touchant portrait de femme et surtout de mère qui, en 2018, questionne la tension entre liberté et captivité de la femme au sein du foyer conjugal. La narratrice, dont nous ne saurons pas le prénom, convole en justes noces avec Jake Armitage, un... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑