« Atlantic City », Joy Raffin : extraordinaire premier roman choral de destinées entrecroisées qui se jouent sur une scène américaine aux accents tragiques

Voilà un roman que l'on commence et que l'on ne lâche pas, tant la construction littéraire s'avère inventive et la plume limpide. A peine trois heures de lecture et Atlantic City, le premier roman de la chroniqueuse de France Inter Joy Raffin, était littéralement dévoré ! L'article élogieux et fort encourageant du magazine LIRE du... Lire la Suite →

« Pervers », Jean-Luc Barré : l’écrivain, un fieffé manipulateur au service de sa fiction ?

Julien Maillard, journaliste littéraire parisien de renom, reçoit une lettre anonyme dans laquelle on y accuse le célèbre écrivain Victor Marlioz d’être à l’origine du suicide de sa fille Alexia. Malveillance volontaire ? Diffamation ? Spécialiste de la démystification des artéfacts des écrivains, Julien Maillard comprend que cette « mission » dont il écope a pour but de faire... Lire la Suite →

« Trancher », Amélie Cordonnier : « restera ou partira ? », dilemme de la violence conjugale

En silence, elle subit. Régulièrement, elle enquille. Inopinément, elle vacille. Douloureusement, elle résiste. Vaillamment, elle rempile. Sous les mots de son mari Aurélien, elle accuse les insultes misogynes dégradantes, autant de coups au cœur et de coups à l'âme qui bafouent violemment l'amour, le couple et le respect inhérent à toute relation conjugale. "C'est simple,... Lire la Suite →

« Tenir jusqu’à l’aube », Carole Fives ou une variante goldmanienne « Elle s’occupe d’un enfant toute seule »…

Une famille monoparentale comme tant d'autres. Un père qui un jour a déserté et n'est plus revenu. La jeune mère se retrouve avec son enfant, seule avec lui. Une exclusivité de tous les instants pesante, exigeante ; une relation fusionnelle, dévorante et tyrannique dans un quotidien répétitif et monotone dicté par les impératifs du petit.... Lire la Suite →

« Réelle », Guillaume Sire : « Ah si j’étais star… » ou l’anthropologie sociale et médiatique

Johanna est une jeune fille de province comme il en existe tant d'autres : guère d'affinités avec le système scolaire, un physique avantageux sur lequel compter pour gagner en popularité plutôt qu'en crédibilité intellectuelle et enfin une nette tendance aux amusements divers et variés. Mais surtout, Johanna est une jeune fille biberonnée à la télévision,... Lire la Suite →

« Un monde à portée de main », Maylis de Kerangal : du grand art littéraire qui magnifie et sublime le processus pictural.

Figure littéraire de renom, justement célébrée pour ses romans puissants tel l'incontournable Réparer les vivants (2014), Maylis de Kerangal offre en cette rentrée littéraire 2018 la virtuosité de la littérature pour célébrer la dextérité de l'art pictural, traitées dans une construction chronologique decrescendo de l'Histoire de l'Art. Le roman commence en septembre 2007. Après quelques... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑