A dévorer !

« Liv Maria », Julia Kerninon : liberté chérie, je suis ton nom

Liv Maria est le fruit de l'union atypique de deux âmes belles et taciturnes : sa mère est une insulaire ancrée dans sa terre, et son père est un Norvégien jamais reparti dans son pays. Une enfance au grand air, privilégiée grâce au contact de la nature et l'amour des livres, nombreux, que son père… Lire la suite « Liv Maria », Julia Kerninon : liberté chérie, je suis ton nom

A croquer

« Trois femmes », Lisa Taddeo : une non-fiction pour une réalité désireuse, désirable et désirante

Ce récit est une non-fiction. En effet, pendant huit ans, Lisa Taddeo a suivi et interrogé des femmes pour mieux cerner leurs émotions, leurs sentiments, leurs choix au sein de la cellule familiale et, dans une moindre mesure, dans le cadre professionnel. A bien des égards, on pourrait penser à une enquête sociologique des mœurs… Lire la suite « Trois femmes », Lisa Taddeo : une non-fiction pour une réalité désireuse, désirable et désirante

A dévorer !

« Juste après l’amour », Sarah Marty : rage matrimoniale

Huit ans de mariage. Un couple uni, affichant un bonheur et une complicité sans faille, suscitant envie et admiration de leur cercle amical. Un mariage pour le meilleur et pour le pire : les longues semaines de reportage en zone de guerre pour elle, la stérilité pour lui. Un mariage en lequel croire. Pourtant, lorsqu'elle… Lire la suite « Juste après l’amour », Sarah Marty : rage matrimoniale

Brèves

« De la page au son » (sur Le Son Unique) – Chronique 10 Karine Giébel / Quidam

Chaque mercredi à 17h15 sur SUN (Le Son Unique), retrouvez ma chronique d'un livre et son parallèle musical en chanson. Cette semaine, l'écrivaine Karine Giébel rencontre, avec son roman Ce que tu as fait de moi, le groupe Quidam avec sa chanson "De sang froid". Lien ici : https://www.lesonunique.com/content/la-page-au-son-chronique-10-karine-giebel-quidam Bonne écoute !

A croquer

« Otages », Nina Bouraoui : qui est prisonnier de qui ?

Sylvie Meyer a 53 ans et mène depuis des années une existence simple, modeste. Un quotidien banal et quelque peu morose auprès de ses deux fils mais aujourd'hui loin de son mari puisque ce dernier a décidé de partir. Un quotidien laborieux en tant que superviseuse à l'ajustement dans l'usine de caoutchouc où elle travaille… Lire la suite « Otages », Nina Bouraoui : qui est prisonnier de qui ?

A dévorer !

« La Possibilité du jour », Émilie Houssa : intemporalité d’une destinée

Quel bonheur de retrouver ma chère Émilie Houssa qui, après son premier roman La Nuit passera quand même en 2018, revient avec un très beau second roman : La Possibilité du jour. Déjà, lorsque je l'avais rencontrée à Nantes en 2018 toujours, Émilie m'avait évoqué ses projets d'écriture, centrés autour de la cousine de sa… Lire la suite « La Possibilité du jour », Émilie Houssa : intemporalité d’une destinée

A croquer

« Marche blanche », Claire Castillon : idées noires pour une figure maternelle en demi-teinte…

N'y a-t-il pas pire drame pour une mère que de perdre son enfant lorsque ce dernier est enlevé par un inconnu, alors que mère et fille jouaient tranquillement dans un parc avant de se rendre à leur rendez-vous chez le dentiste ? Comment les 30 secondes nécessaires pour se cacher ont-elle suffi à la petite… Lire la suite « Marche blanche », Claire Castillon : idées noires pour une figure maternelle en demi-teinte…

A croquer

« Une Évidence », Agnès Martin-Lugand : puzzle de pièces masculines pour une consécration féminine

Peut-être me direz-vous "honte à toi", mais Une Évidence est le premier roman d'Agnès Martin-Lugand que je lis. Il y a une première fois à tout, n'est-ce pas, et sans doute vous demanderez-vous pourquoi je n'avais encore jamais ouvert l'un de ses livres. Tout simplement parce que je me méfie quelque peu des best-sellers adoubés… Lire la suite « Une Évidence », Agnès Martin-Lugand : puzzle de pièces masculines pour une consécration féminine

A dévorer !

« Et pour le pire », Amanda Prowse : même après, l’espoir est-il permis ?

Kathryn / Kate Brooker avait, a priori, la vie dont toute femme pouvait rêver : un beau et brillant mari, Mark, proviseur d'un établissement scolaire de prestige ; deux enfants talentueux et populaires ; une demeure de caractère jouxtant l'école. Femme au foyer accomplie, Kathryn a toujours affiché le modèle de la parfaite ménagère à… Lire la suite « Et pour le pire », Amanda Prowse : même après, l’espoir est-il permis ?

A croquer

« La cage dorée », Camilla Läckberg : un tournant thématique dans l’œuvre de la romancière suédoise qui ne laisse pas de marbre !

Mon péché mignon, comme beaucoup d'entre vous je l'imagine, est de dévorer chaque nouvel opus de la suédoise Camilla Läckberg. Encore plus lorsqu'elle laisse en stand-by son héroïne des débuts, Erica Falck, pour nous offrir un nouveau personnage - féminin bien sûr - avec Faye Adelheim. L'action se délocalise aussi : Fjällbacka, petite bourgade de… Lire la suite « La cage dorée », Camilla Läckberg : un tournant thématique dans l’œuvre de la romancière suédoise qui ne laisse pas de marbre !