« Propriété privée », Julia Deck : le charme du voisinage… (#rentréelittéraire2019)

Eva et Charles Caradec accèdent, après des années de location d'appartements parisiens, à la propriété privée dans un nouveau quartier écolo tendance. A presque cinquante ans, ils espèrent y vivre en toute tranquillité : elle peut y poursuivre ses projets architecturaux urbains tandis que lui, brillant universitaire, tente depuis vingt-sept ans de soigner ses crises... Lire la Suite →

Publicités

« On ne meurt pas d’amour », Géraldine Dalban-Moreynas : et leurs yeux se rencontrèrent…

Ils sont voisins dans un quartier tranquille de Paris. Elle est fiancée à un homme qui part souvent loin pour son travail tandis qu'elle enchaîne les piges. Leur mariage est prévu dans quelques mois, le temps de prendre possession de leur confortable loft. Lui est marié depuis presque deux ans à une Américaine et ensemble... Lire la Suite →

« La Maison », Emma Becker : donner littérairement corps à ces femmes qui vendent leurs corps (#rentréelittéraire2019)

Que se passe-t-il derrière les portes d'une maison close ? Qui sont ces femmes qui utilisent le sexe pour gagner leur vie ? Quelles motivations ont-elles pour se prostituer ? Sont-ce forcément des causes désespérées ? Que pensent-elles de ces hommes qui les besognent pour une centaine d'euros l'heure ? Qui sont ces hommes qui... Lire la Suite →

« Les yeux rouges », Myriam Leroy : les réseaux sociaux, cirques sanglants modernes (#rentrée littéraire 2019)

La jeune femme, anonyme durant tout le récit, est journaliste dans une radio parisienne et jouit d’une certaine notoriété, comme nombre de personnalités exposées dans les médias. Rançon du succès, elle est régulièrement sollicitée par des auditeurs lambda qui lui témoignent en général leur admiration. Ainsi, lorsqu’un certain Denis la menace (du nom de sa... Lire la Suite →

« La chaleur », Victor Jestin : chronique d’une fin de vacances brûlante, entre eros et thanatos (#rentrée littéraire 2019)

Quel plaisir de chroniquer le premier roman d'un compatriote d'origine nantaise, maintenant installé sur Paris ! L'éclairage sur Victor Jestin et son brillant récit est amplement justifié et absolument objectif, je le jure ! En cet été caniculaire, Léonard subit littéralement quinze jours de vacances dans un camping trois étoiles des Landes. Alors que pour... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑