A dévorer !

« Les Douces », Judith Da Costa Rosa : brûlante et mystérieuse adolescence…

A seulement vingt-quatre ans (oui, vingt-quatre !), Judith Da Costa Rosa fait merveille avec son premier roman ! Comment ne pas être stupéfait devant tant de talent littéraire, de maîtrise d'une chronologie narrative complexe et d'une "patte" singulière, éthérée et pleine à la fois ! Énorme coup de cœur et une prometteuse suite littéraire pour… Lire la suite « Les Douces », Judith Da Costa Rosa : brûlante et mystérieuse adolescence…

A croquer

« Jean-Jacques », Carine Hazan : « si j’existe, c’est d’être fan » ?

Carine H. nourrit, depuis son adolescence, un culte sans nom pour notre emblème musical national : Jean-Jacques Goldman. Seulement, le bon goût familial et amical de sa microsphère bobo parisienne lui a fait comprendre que cette addiction phonique n'était pas la plus pertinente et que se nourrir de Bowie, de Gainsbourg ou des Rita Mitsouko… Lire la suite « Jean-Jacques », Carine Hazan : « si j’existe, c’est d’être fan » ?

A dévorer !

« Lunch-box », Émilie de Turckheim : la fatalité de l’irréel du passé

Nous sommes dans les années 80. A Zion Heights, ville imaginaire sise au Nord-Est des États-Unis, toute une communauté d'expatriés française met sa chère descendance entre les mains du personnel éducatif de l'école libre bilingue, et en particulier auprès de Sarah Hopkins, professeur de musique de 37 ans talentueuse, notamment pour la réalisation de spectacles… Lire la suite « Lunch-box », Émilie de Turckheim : la fatalité de l’irréel du passé

A dévorer !

« Fête et défaites », Antoine Cristau : une union pas vraiment à la noce

Camille de Brochant, belle et talentueuse avocate, a choisi de s'unir à Laurent Dupuis, un journaliste de classe sociale plus modeste. Sauf que, échaudé par le divorce de ses parents, Laurent ne veut pas de mariage. Alors, le couple a choisi le compromis, en se pacsant. Une décision qui lui va très bien, l'objectif étant… Lire la suite « Fête et défaites », Antoine Cristau : une union pas vraiment à la noce

A croquer

« L’homme battu », Olivia Koudrine : dépossession au masculin

Justine a toujours vu sa mère mépriser, humilier, rabaisser son père, le pauvre Jérôme, "pris au piège" en Martinique par la grossesse imprévue de celle qui sera sa femme quelques années après. Une femme despotique, tyrannique qui, au quotidien, n'a eu de cesse d'ôter à son époux les moindres petits plaisirs de la vie :… Lire la suite « L’homme battu », Olivia Koudrine : dépossession au masculin

A croquer

« La beauté dure toujours », Alexis Jenni : l’amour, le vrai, impérissable, malgré l’âge.

Noé et Felice se rencontrent sur le tard. En effet, la quarantaine bien passée, peu d'entre nous oseraient croire encore en la possibilité d'aimer à nouveau, d'aimer encore, voire plus fort. Et pourtant, c'est bien ce qui arrive à nos protagonistes, par le plus grand (et le plus heureux) des hasards. Une évidence, une fulgurance,… Lire la suite « La beauté dure toujours », Alexis Jenni : l’amour, le vrai, impérissable, malgré l’âge.

A dévorer !

« La claque », Nicolas Robin : les hommes battus existent aussi…

Après l'essai chroniqué cette semaine sur la misandrie, j'enchaîne avec un récit que l'on lit à toute vitesse sur un sujet tabou : les hommes battus. Car oui, ils existent. Et, bien souvent, la honte d'être violenté par leur compagne les muselle. Aveu de faiblesse ? Ignominie de ce renversement "des rôles" ? Autant de… Lire la suite « La claque », Nicolas Robin : les hommes battus existent aussi…

A croquer

« Je ne te pensais pas si fragile », Kikka : quand le burn-out terrasse…

Clotilde a le travail chevillé au corps. Passionnée, motivée, déterminée, elle voue à son travail un culte, envisageant les problématiques d'entreprise comme autant de défis exaltants à relever. Ainsi, ses premières années dans le monde du travail passent à une vitesse folle, mais Clotilde se sent épanouie. Ainsi, elle parvient avec une bonne organisation à… Lire la suite « Je ne te pensais pas si fragile », Kikka : quand le burn-out terrasse…

A dévorer !

« Bon rétablissement », Marie-Sabine Roger : truculent huis-clos hospitalier

Retraité sexagénaire tranquille, veuf et sans enfants, Jean-Pierre Fabre voit son quotidien basculer... enfin, comprend que son quotidien a basculé le jour où il se réveille à l'hôpital, très sérieusement amoché après une chute dans la Seine qui aurait pu être dramatique. Heureusement, Camille, un jeune étudiant qui tapinait dans le coin, a pu le… Lire la suite « Bon rétablissement », Marie-Sabine Roger : truculent huis-clos hospitalier

A goûter

« Deux petites bourgeoises », Colombe Schneck : faire fi des préjugés

Esther et Héloïse sont nées, comme qui dirait, avec une cuillère en argent dans la bouche, dans les beaux quartiers de Paris. Si la première a pu, de façon relative, disposer d'une certaine liberté au-fur-et-à-mesure qu'elle grandissait, la seconde s'est presque tout entière conformée à l'idéal aristocratique de sa famille, mais en toute modestie, selon… Lire la suite « Deux petites bourgeoises », Colombe Schneck : faire fi des préjugés