A goûter

« Les Indécis », Alex Daunel : et toi, c’est quoi ton genre ?

Imaginez que, une fois mort et dans un au-delà encore inconnu du commun des mortels, on vous demande de vous réincarner en personnage de papier et de nourrir l'inspiration d'un écrivain, dans quel genre littéraire aimeriez-vous vivre à nouveau ? "Ici, les âmes sont en transit... Elles doivent trouver un personnage de roman dans lequel… Lire la suite « Les Indécis », Alex Daunel : et toi, c’est quoi ton genre ?

A croquer

« Les chiens de faïence », Thomas Louis : le suicide, une histoire de famille (Rentrée littéraire 2021)

La famille Dugast est une famille comme il en existait auparavant, mais devenue denrée rare aujourd'hui. De fait, imaginez, dans un seul hameau, les grands-parents maternels, les grands-parents paternels, les parents et les enfants, chacun vivant à moins de cent mètres les uns des autres. Une généalogie vivante et séculaire pétrie d'un archaïsme certain, tant… Lire la suite « Les chiens de faïence », Thomas Louis : le suicide, une histoire de famille (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Ouverture fragile », Guillaume Clapeau : (re)conquête connectée

Melchior est un journaliste parisien d'une trentaine d'années qui bosse au sein du magazine Rock&Stone sur des sujets pointus d'une culture musicale qu'il nourrit savamment de références disséminées dans tout le récit. Or, dès le début, le ton est donné : Marion, son élue, la femme de sa vie le pensait-il, a décidé de le… Lire la suite « Ouverture fragile », Guillaume Clapeau : (re)conquête connectée

A dévorer !

« La bête en elles », Camille Lysière : v(i)ol kaléidoscopique d’une jeunesse intemporelle (Rentrée littéraire 2021)

Marie, Amandine, Isabelle, Claudine. Quatre jeunes filles de dix-sept ans et quatre temporalités respectives, à savoir 2009, 1990, 1973 et 1937. "On se sent immortels et puissants quand on a dix-sept ans. Le champ des possibles qui s'étend là devant est immense." (p.9-10) Mais, pour elles quatre, un même été, une même histoire : celui… Lire la suite « La bête en elles », Camille Lysière : v(i)ol kaléidoscopique d’une jeunesse intemporelle (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Elle voulait juste être heureuse », Géraldine Dalban-Moreynas : à quoi tient le bonheur ?

Trouver le bonheur. Une noble prétention commune à l'ensemble de l'humanité. Mais que faut-il pour l'atteindre ? On croirait là le sujet d'une épreuve de philosophie, mais telle est la question que pose Géraldine Dalban-Moreynas dans son nouveau roman, vivement attendu, à travers une tranche de vie, sise entre 2015 et 2020, d'une héroïne seulement… Lire la suite « Elle voulait juste être heureuse », Géraldine Dalban-Moreynas : à quoi tient le bonheur ?

A croquer

« Grande couronne », Salomé Kiner : adolescence banlieusarde (Rentrée littéraire 2021)

Back to the nineties dans cette France de la périphérie parisienne qui écoute Ophélie Winter ou Alliance Ethnik, qui paie encore en francs, qui porte des sweats Dia ou des sacs à dos Viahero, qui se contacte via Tam-Tam, qui se nourrit ou s'abreuve de produits aux marques tendance de l'époque. L'héroïne du roman, une… Lire la suite « Grande couronne », Salomé Kiner : adolescence banlieusarde (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Seule en sa demeure », Cécile Coulon : intemporalité gothique romanesque (Rentrée littéraire 2021)

Nous sommes au XIXe, dans le Jura. Aimée Deville, jolie jeune femme d'une touchante simplicité, accède au désir de Candre Marchère de devenir son épouse. Elle est bien consciente qu'en épousant cet homme élégant, propriétaire d'un immense domaine forestier et marqué par plusieurs drames (la mort de sa mère devant lui à l'église lorsqu'il était… Lire la suite « Seule en sa demeure », Cécile Coulon : intemporalité gothique romanesque (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Ce qui gronde », Marie Petitcuénot : dualité maternelle (Rentrée littéraire 2021)

Marie a trois enfants, anonymés dans le texte : sa fille, son fils et "sa bébée". Trois petits trublions pleins de vie, trois enfants ardemment désirés, trois composants fondamentaux d'un socle familial tranquille. "Il y a d'abord toi, ma fille, onze ans d'une liberté forcenée. Et puis il y a toi, mon fils, qui viens… Lire la suite « Ce qui gronde », Marie Petitcuénot : dualité maternelle (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Tout ce que dit Manon est vrai », Manon Fargetton : mise en danger adolescente ? (Rentrée littéraire 2021)

La jeune Manon est, à dix-sept ans, une jeune fille plutôt bien dans ses baskets, cultivant sa passion pour le surf et pour la BD dans sa ville de Vannes, en Bretagne. Ultra-protégée par sa mère, couvée par l'un de ses deux frères aînés, elle a à peu près réussi à faire le deuil du… Lire la suite « Tout ce que dit Manon est vrai », Manon Fargetton : mise en danger adolescente ? (Rentrée littéraire 2021)

A goûter

« Feu », Maria Pourchet : se brûler aux flammes du désir (Rentrée littéraire 2021)

Avertissement au(x) lecteur(s) : si ce roman notablement remarqué pour cette rentrée littéraire 2021 a créé un feu d'artifices de critiques dithyrambiques, je crains d'être passée à côté du noble incendie Pourchet... Pourtant, le sujet m'intéressait grandement. Jugez : Laure est professeur d'université, mariée à un médecin, Anton, avec lequel elle a eu une fille,… Lire la suite « Feu », Maria Pourchet : se brûler aux flammes du désir (Rentrée littéraire 2021)