A dévorer !

« Tue-l’amour », Louis Daboussy : quête romantique éternelle

Jojo a trente-six ans et sa quête de l'amour semble sans fin. Pourtant, des conquêtes, il en a eues. Et de nombreuses ! Il a même été pacsé à Adèle. Car Jojo, il y croit fermement, au concept mariage-famille-déjeuner poulet rôti du dimanche midi. Par conséquent, chaque nouvelle rencontre allume la flamme de l'espoir que… Lire la suite « Tue-l’amour », Louis Daboussy : quête romantique éternelle

A dévorer !

« Dans l’ombre des hommes », Anaïs Jeanneret : victime collatérale

Louise est mariée depuis vingt-trois ans à Philippe Dumont, un homme politique qui a su gravir les échelons du pouvoir et devenir secrétaire d’État. Refusant toute complaisance dans un style de vie bourgeois qui serait fait, comme il est de coutume, de réceptions et de ronds de jambe, Louise a toujours laissé son époux œuvrer… Lire la suite « Dans l’ombre des hommes », Anaïs Jeanneret : victime collatérale

A croquer

« Une gifle », Marie Simon : comme un boomerang

Peut-on échapper au déterminisme familial ? Peut-on s’affranchir des séquelles de l’enfance ? C’est là tout le sujet du roman de Marie Simon, dans lequel elle part de l’enfance de ses deux protagonistes : lui, Antoine, est la victime d’un père tyrannique, qui les frappe lui et sa mère, le rabaisse en permanence ; elle, la femme anonyme, est… Lire la suite « Une gifle », Marie Simon : comme un boomerang

A dévorer !

« Elle a menti pour les ailes », Francesca Serra : fauchée en plein envol…

Garance Sollogoub est l'une de ces adolescentes qui, sans s'en douter, irradie de beauté et de grâce. Généreusement dotée des gènes slaves de sa mère qui l'élève seule, ancienne danseuse de l'Opéra de Paris, elle est de ces beautés qui ignorent leur singularité, mais aussi l'envie et la jalousie. Pourtant, ce n'est pas pour autant… Lire la suite « Elle a menti pour les ailes », Francesca Serra : fauchée en plein envol…

A dévorer !

« Les Bordes », Aurélie Jeannin : limites maternelles

Brune et ses deux enfants - Hilde, huit ans, et Garnier, quatre ans - gagnent en ce dernier chaud weekend de juin le domaine des Bordes, en province, pour rejoindre son mari et assister au traditionnel pique-nique auquel assistera toute sa belle-famille. Si les enfants se réjouissent à l'idée de revoir leurs cousins, il n'en… Lire la suite « Les Bordes », Aurélie Jeannin : limites maternelles

A dévorer !

« Le bonheur est au fond du couloir à gauche », J.M. Erre : quand le PROZAC se prescrit en doses littéraires !

Michel H. (oui, oui, c’est bien son nom) n’a que vingt-cinq ans et pourtant une grande disposition pour la dépression. Ainsi, tout semble prétexte au spleen et le quidam n’a rien à envier à son quasi homonyme écrivain à la « sérotonine » hésitante. "J’ai été un enfant triste et un adolescent cafardeux avant de devenir un… Lire la suite « Le bonheur est au fond du couloir à gauche », J.M. Erre : quand le PROZAC se prescrit en doses littéraires !

A dévorer !

« Nos corps étrangers », Carine Joaquim : la famille, cette fumisterie ?

Stéphane, Élisabeth et Maëva quittent Paris pour tenter de repartir sur de nouvelles bases familiales et se donner une nouvelle chance. Il faut dire que le couple a été passablement ébranlé par l'adultère de Stéphane, conduisant tout droit son épouse à une anorexie sévère. Alors, la perspective d'une nouvelle vie à la campagne, où Élisabeth… Lire la suite « Nos corps étrangers », Carine Joaquim : la famille, cette fumisterie ?

A dévorer !

« Liv Maria », Julia Kerninon : liberté chérie, je suis ton nom

Liv Maria est le fruit de l'union atypique de deux âmes belles et taciturnes : sa mère est une insulaire ancrée dans sa terre, et son père est un Norvégien jamais reparti dans son pays. Une enfance au grand air, privilégiée grâce au contact de la nature et l'amour des livres, nombreux, que son père… Lire la suite « Liv Maria », Julia Kerninon : liberté chérie, je suis ton nom

A dévorer !

« Les fillettes », Clarisse Gorokhoff : sauver la mère…

Rebecca et Anton sont les heureux parents de trois adorables fillettes : la pétillante Justine, Laurette la petite princesse de quatre ans à croquer, et enfin la délicieuse Ninon, treize mois. Ce bonheur maternel ne suffit hélas pas à Rebecca pour mettre à distance les démons de son passé, qui chaque jour reviennent la hanter.… Lire la suite « Les fillettes », Clarisse Gorokhoff : sauver la mère…

A croquer

« Passion simple », Annie Ernaux : aimer à perdre la raison

Nous sommes à la fin des années 80. La narratrice, peut-être Annie Ernaux, est une femme avec son propre passé dont on saura juste qu'il lui a donné des enfants. Aujourd'hui, elle vit une passion exclusive pour un homme marié, étranger, dont jamais on ne saura le nom. La relation extra-conjugale est aussi fougueuse que… Lire la suite « Passion simple », Annie Ernaux : aimer à perdre la raison