A dévorer !

« Les bons garçons », Pierre Adrian : tragédie sociale en trois actes

Rarement récit m'aura secouée de la sorte. Une tension palpable dès les premières pages, grandissant au fur et à mesure d'une ascension physique et narrative dramatique. Lecteurs, je vous mets en garde : on ne sort pas indemne de ce roman, tristement inspiré d'un fait réel. "A l'évidence, c'étaient de bons garçons. Une sourde appréhension… Lire la suite « Les bons garçons », Pierre Adrian : tragédie sociale en trois actes

A dévorer !

« Des filles qui dansent », Stéphane Hoffmann : le temps d’un été à La Baule, « la faiblesse des hommes, elles savent »…

Je retrouve avec grand plaisir Stéphane Hoffmann, découvert en 2018 avec Les Belles ambitieuses, en ayant par un hasard mis la main dans ma bibliothèque sur l’un de ses récits de « jeunesse » (qu’il me pardonne), à savoir Des filles qui dansent, publié en 2007. D’emblée, il s’avère idéal de savourer ce roman en… Lire la suite « Des filles qui dansent », Stéphane Hoffmann : le temps d’un été à La Baule, « la faiblesse des hommes, elles savent »…

A dévorer !

« L’étincelle », Karine Reysset : chronique sociale et amoureuse d’un été incandescent

Cet été-là, Coralie est invitée à passer quelques semaines chez Soline, son amie étudiante, dans la maison de famille de cette dernière, autour de Sarlat et de Périgueux. "C'était une grande demeure bourgeoise, presque un castelet, aux pierres blondes." (p.15) Pour la modeste Coralie, fille d'un couple à la dérive de la classe moyenne, ces… Lire la suite « L’étincelle », Karine Reysset : chronique sociale et amoureuse d’un été incandescent

A croquer

« Désintégration », Emmanuelle Richard : l’hermétisme des classes sociales en question

Roman français de la rentrée littéraire 2018, Désintégration est un récit social saisissant à travers le parcours de vie d’une jeune femme de la classe moyenne française au début sa période post-bac jusqu’à la fin de sa vingtaine. Une classe moyenne dans ses goûts, ses désirs et ses capacités. Un entre-deux où l’on n’est ni… Lire la suite « Désintégration », Emmanuelle Richard : l’hermétisme des classes sociales en question

A croquer

« Leurs enfants après eux », Nicolas Mathieu : une fresque sociale édifiante à la faveur d’étés indolents et incandescents.

Avec ce roman de Nicolas Mathieu, back to the nineties dans une petite ville de l'Est de la France, Heillange, bourgade sclérosée par la mort de l'industrie dans la région, symbolisée par l'immense usine à feu mise à l'arrêt mais spectre quotidien d'un passé révolu pour une population besogneuse elle aussi partiellement à l'arrêt. "Le… Lire la suite « Leurs enfants après eux », Nicolas Mathieu : une fresque sociale édifiante à la faveur d’étés indolents et incandescents.

A croquer

« Les Indifférents », Julien Dufresne Lamy : « C’est (pas vraiment) beau la bourgeoisie »

Roman social qui questionne les classes et la potentielle ascension des modestes de ce monde auprès des nantis du (même ?) monde, Les Indifférents désigne le trio d'ados privilégiés que forment Théo, Léonard et Daisy, rejetons de notables menant grand train et grande vie au Cap-Ferret. Consciente indifférence, détachement des autres et exclusivité souveraine de… Lire la suite « Les Indifférents », Julien Dufresne Lamy : « C’est (pas vraiment) beau la bourgeoisie »