« Une fille facile », Louise O’Neill : peut-on être décemment tenue responsable du viol dont on est la victime ? Un récit extraordinaire !

En ces temps agités de dénonciation et de revendication féministes à coup de #balancetonporc ou de upskirting (fait de prendre en photo sous les jupes des filles sans que ces dernières s'en aperçoivent), le brillant roman de Louise O'Neill, Une fille facile (Asking for it en VO), fait effet de pavé dans la mare retentissant... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑