« Hello, Sunshine », Laura Dave : bas les masques virtuels !

Sunshine Mackenzie est une star du web culinaire avec sa chaîne Youtube « A little sunshine ». Une popularité sans nom si l’on en juge ses deux millions de followers et ses bestsellers vendus en librairie. Une émission est même en prévision !

Hello Sunshine.jpg

A elle seule, Sunshine Mackenzie est une petite entreprise qui tourne très bien. Ce joli succès que rien ne pourrait a priori remettre en question est brusquement interrompu le jour où Sunshine découvre que son compte Twitter a été piraté et que des posts calomnieux ont été  publiés à son insu, alléguant que Sunshine n’a aucun talent culinaire, qu’elle pique toutes ses idées à quelqu’un d’autre et qu’elle a menti sur ses origines. Pire encore : une photo compromettante avec son assistant révèle son infidélité d’un soir alors qu’elle est mariée depuis des années à Danny.

La confortable bulle médiatique dans laquelle évoluait Sunshine éclate : ses contrats s’annulent les uns après les autres, son mari la bannit, ses « amis » lui tournent le dos. La chute est plus rapide que l’ascension…

Mise au banc de la blogosphère culinaire, Sunshine décide de s’exiler provisoirement dans sa région natale, à Montauk dans les Hamptons. Elle y retrouve sa sœur, Rain, et sa nièce de six ans, la surdouée Stephanie. Mais les rapports sororaux ne sont pas au beau fixe et Sunshine peine à y trouver ses marques.

« C’est le problème quand on ment. On prend le pli, on développe une seconde nature. La vérité se résume à un bruit de fond dont on fait abstraction. Mais, lorsqu’on a perdu l’habitude mentir, l’exercice devient périlleux. Mentir m’était désormais presque aussi difficile que de dire la vérité. » (p.259)

Peut-elle encore mentir pour garder les apparences sauves ? Qui veut la détrôner ? Ce retour aux sources peut-il être le déclic qui fasse prendre conscience à Sunshine que la réalité ne peut continuellement être mise en scène ?

« Je ne mentais plus seulement au sujet de ce que je cuisinais et de la façon dont je le faisais. Toute ma vie était devenue un mensonge. D’où je venais. Qui j’étais. Où j’allais. » (p.48)


Hello, Sunshine est un sympathique roman qui se lit d’une traite, car dans l’air des romans feel-good actuels. La lecture est facile mais la narration est pour autant travaillée.

Tout le mérite de ce roman est de proposer une réflexion en phase avec notre époque : celle de l’emprise des réseaux sociaux dans notre vie et la quête effrénée de la popularité. Laura Dave critique aussi la mise en scène quasi-constante sur le Web : ces filtres illusoires à travers lesquels il est facile de se perdre.

« Tout ce que j’avais fait – pendant si longtemps – avait nécessité une scénarisation : trier les photos, sélectionner les phrases parfaites afin de créer le moment que j’étais censée passer. Un moment plus lisse, plus intéressant, plus digne d’être immortalisé. » (p.248)

« Je veux dire que c’est dans l’air du temps, de se mettre en scène. Et il est impossible de faire machine arrière. Certaines personnes s’y sont bien adaptées et trouvent que les réseaux sociaux créent du lien. Mais pour le reste d’entre nous, c’est une autre histoire. Vraiment. Et personne n’en parle. Du prix à payer pour scénariser sa vie. » (p.299)

Un bon moment de lecture !


Hello, Sunshine, Laura DAVE, traduit de l’américain par Ambre Samba, éditions Belfond, collection Le Cercle, 2019, 362 pages, 20€.

Roman gracieusement envoyé par le service presse des éditions Belfond, que je remercie chaleureusement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :