« Journal d’Adam / Journal d’Eve » ou le couple vu par Mark Twain : une délicieuse intemporalité amoureuse

Mark Twain.jpg

Adam découvre sa nouvelle compagne, Eve, avec une grande méfiance : qui est cette créature collante qui ne cesse de parler et de nommer les choses ? De quelle espèce le petit être qui survient dans sa vie quelques mois après est-il ?

Eve, l’impénitente bavarde, découvre la nature avec émerveillement. Quel dommage qu’Adam soit si sombre et si distant. Elle l’aime bien pourtant…

L’écrivain américain Mark Twain excelle, même (ou surtout ?) au XIXème siècle, à évoquer la vie d’un couple biblique qui nous semble pourtant si moderne : la concision narrative crée l’intemporalité du propos. Il poétise – avec humour parfois – la douce interdépendance entre l’homme et la femme : double déclaration d’amour dont la tendresse devrait être universelle.

Cette fantaisie littéraire se croque avec délice !

Journal d’Adam, Journal d’Eve, Mark TWAIN, traduction de l’américain par Freddy Michalski, éd. L’Oeil d’Or, 75 pages, 10€.

Publicités