« Petite femme », Anna Giurickovic Dato : pudique et esthétique récit d’un non-dit qui a fait trop vite grandir…

Giorgio, Silvia et leur petite fille Maria mènent une vie confortable à Rabat, où Giorgio travaille pour l'ambassade d'Italie. Une aisance matérielle certaine et un cocon familial aimant : une famille lambda parmi tant d'autres. Pourtant, un jour, Giorgio est retrouvé défenestré alors qu'il était seul dans l'appartement avec Maria. Un accident bête et méchant... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑