Non classé

Bilan livresque juillet 2020 : coup de chaud estival (1 / 2) !

Les vacances sont là, et ça se voit !

A dévorer

  • Quadrille, Inès BENAROYA, éditions FAYARD, 2020, 285 pages, 19€.
  • L’été des oranges amères, Claire FULLER, traduit de l’anglais par Mathilde Bach, éditions Stock, collection La Cosmopolite, 2020, 411 pages, 22.50€.
  • La Nanny, Gilly MACMILLAN, traduit de l’anglais par Isabelle Maillet, éditions LES ESCALES, collection « Les Escales noires », 2020, 426 pages, 21.90€.
  • Je suis né laid, Isabelle MINIÈRE, éditions Serge Safran, 2019, 240 pages, 17.90€.
  • Quatre amours, Cristina COMENCINI, traduit de l’italien par Dominique Vittoz, éditions Stock, collection La Cosmopolite, 2020, 220 pages, 20€.
  • Les Femmes de, Caterina BONVICINI, traduit de l’italien par Lise Caillat, éditions Gallimard, collection « Du monde entier », 2020, 217 pages, 19€.
  • Des filles qui dansent, Stéphane HOFFMANN, éditions Albin Michel, 2007, 229 pages, 16€.

A croquer

  • Pour le pire, E.G. SCOTT, traduit de l’anglais (États-Unis) par Arnaud Mousnier-Lompré, éditions Pygmalion, 2020, 451 pages, 21.90€.
  • Trop beau, Emmanuelle HEIDSIECK, éditions du Faubourg, 2020, 111 pages, 15€.

Bilan Juillet 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s