A dévorer !

« Les dédicaces », Cyril Massarotto : l’auteur et le lecteur, entre fiction et réalité

A presque quarante ans et fraîchement célibataire, Claire pallie l’ennui de son travail dans l’organisation d’expositions photographiques par la quête, continuelle, de romans dédicacés, tant par un auteur à un lecteur que par un individu lambda à un autre. Avec presque trois mille livres dans sa bibliothèque, on peut considérer que Claire est en possession d’une jolie collection.

« et puis il y a ceux, mais à ma connaissance je suis la seule, qui lisent un roman à l’aune de sa dédicace, parce qu’elle ajoute une histoire à l’histoire. » (p.10)

Au gré du hasard, elle tombe sur un roman, dans lequel l’auteur, outre l’apostrophe un peu plus qu’élogieuse à sa lectrice, une certaine Salomé, y glisse son numéro de téléphone. Claire est interpellée d’un tel procédé qu’elle juge un rien grivois. Il faut dire qu’entre l’extrême délicatesse de la plume de l’écrivain Frédéric Hermelage et cette note de bas de page griffonnée avec une avidité concupiscente évidente, il y a de quoi se poser des questions.

Claire préfère passer à l’action : c’est décidé, elle rencontrera Frédéric Hermelage pour se faire une idée du sieur. Une rencontre en librairie puis un salon du livre plus tard, l’alchimie entre les deux a pris. Mais grande est l’envie de Claire de tester Frédéric à propos de Salomé, et faire de cet être jusque-là de papier une tentation à mettre, avec un écran de téléphone, sous les yeux de Frédéric.

Double jeu dangereux ? Sans doute. Claire cherche-t-elle à fictionnaliser la réalité ou rationaliser la fiction en la transformant en une certaine réalité, celle qui verra peut-être à confondre Frédéric de sa mystification ? La relation entre Frédéric et Claire peut-elle s’épanouir lorsque, dans l’ombre, la vision sublime d’une femme rôde ?

« Au fond, le bonheur est simple ; il se savoure dans chaque détail, dans chaque moment où l’on ne pense à rien, dans cette sensation de ne plus avoir peur, de ne pas craindre le lendemain mais de l’attendre, confiante. Confiants. » (p.241)

A bien des égards, cette thématique fait écho au merveilleux roman de Camille Laurens Celle que vous croyez, paru en 2016, dans lequel une certaine… Claire s’invente un substitut virtuel pour rencontrer un homme. Sauf que lorsque le réel jalouse le virtuel, le drame n’est pas loin… En cela, Cyril Massarotto maîtrise la réflexion, et le dénouement – extra – malmène une dernière fois la frontière entre la réalité et la fiction.

Les dédicaces, merveilleux petit roman à bien des égards sarcastique (la vie de célibataire et les atermoiements amoureux de Claire sont un régal narratif), envisage une réflexion – risquée – sur la littérature aujourd’hui, épinglant joyeusement les romans feel-good, les poids-lourds commerciaux qui pèsent plus en chiffres qu’en qualité littéraire… Point de langue de bois : à travers les différents personnages, ce sont différentes conceptions de la lecture et de la littérature qui sont discutées, de vifs arguments échangés.

« Pour moi un roman n’est grand que s’il touche à la fois à l’intime et à l’universel, l’un toisant l’autre ; il n’y a pas d’infiniment petit s’il n’y a pas d’infiniment grand, l’un sans l’autre ils ne sont que deux univers à leur mesure ; tristement équivalents, et donc sans valeur. » (p.123-124)

Au lecteur de se faire son idée. Enfin, le parcours du livre est tissé, comme dans une certaine mise en abyme, de sa conception (le work-in-progress de Frédéric) à sa réception, dont il sera par exemple question dans les salons. Un dialogue finalement permanent entre l’auteur et le lecteur à travers le livre, aux potentialités (réelles ? fictionnelles ?) énormes lorsque les deux se rencontrent…

Incisif, percutant, Les dédicaces se dévore en un rien de temps. La qualité littéraire est de mise, je vous le garantis.


Les dédicaces, Cyril MASSAROTTO, éditions FLAMMARION, 2020, 262 pages, 20€.

1 réflexion au sujet de “« Les dédicaces », Cyril Massarotto : l’auteur et le lecteur, entre fiction et réalité”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s