« Comment tout a commencé », Philippe Joanny : instantanés initiatiques

Le petit Philippe est un pur gamin de Paris, qui grandit entre la gare de Lyon et le futur opéra Bastille. Son terrain de jeu : l'hôtel de Bourgogne, que tient d'une main de fer sa mère, Annick. Autour de lui, des touristes de passage, des habitués qui louent une chambre au mois, des couples... Lire la Suite →

Publicités

« Sous le soleil de mes cheveux blonds », Agathe Ruga : parce que c’était elle, parce que c’était moi…

"Initials : BB". Un "B" pour la jolie Brune, la narratrice du roman, vive, espiègle, hédoniste et fantasque. Un second "B" pour la mystérieuse et insaisissable Brigitte, surnom de son amie rencontrée au lycée et avec laquelle elle va éprouver la sortie de l'adolescence et l'entrée dans le monde adulte. Brune et Brigitte vivent ce... Lire la Suite →

« Un monde à portée de main », Maylis de Kerangal : du grand art littéraire qui magnifie et sublime le processus pictural.

Figure littéraire de renom, justement célébrée pour ses romans puissants tel l'incontournable Réparer les vivants (2014), Maylis de Kerangal offre en cette rentrée littéraire 2018 la virtuosité de la littérature pour célébrer la dextérité de l'art pictural, traitées dans une construction chronologique decrescendo de l'Histoire de l'Art. Le roman commence en septembre 2007. Après quelques... Lire la Suite →

« Leurs enfants après eux », Nicolas Mathieu : une fresque sociale édifiante à la faveur d’étés indolents et incandescents.

Avec ce roman de Nicolas Mathieu, back to the nineties dans une petite ville de l'Est de la France, Heillange, bourgade sclérosée par la mort de l'industrie dans la région, symbolisée par l'immense usine à feu mise à l'arrêt mais spectre quotidien d'un passé révolu pour une population besogneuse elle aussi partiellement à l'arrêt. "Le... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑