Découverte suédoise enthousiasmante : « Le Chemin de la plage » d’Anna Fredriksson

La Suède recèle décidément de talents littéraires prodigieux. Après Camilla Läckberg, autorité littéraire assise depuis plusieurs années, je découvre et recommande chaudement l’excellent récit d’Anna Fredriksson Le Chemin de la plage. Il ne faut pas se fier à la première de couverture, un rien kitsch (seul bémol du roman), qui ne représente en rien le sérieux et la qualité d’écriture du récit.

IMG_20171223_181945193

Après un an sans nouvelle les unes des autres, Jenny retrouve à la fin du mois d’août ses trois meilleures amies Anja, Petra et Martina pour une semaine de roadtrip à vélo dans la région d’Österlen. C’est l’occasion pour les quatre quarantenaires de se retrouver et d’apaiser Jenny, éprouvée par une année professionnelle et personnelle mouvementée.

En effet, promue cheffe (il m’a fallu quelques pages pour m’habituer à ce féminin peu usuel mais pourtant correct) de son service, Jenny se met à dos ses anciens collègues et pairs, mus par une jalousie malsaine. L’hostilité de ses anciens alliés met à mal l’autorité de Jenny. De plus, elle ne peut compter sur l’appui d’Erik, son supérieur hiérarchique direct. Jenny n’a plus qu’à se livrer, corps et âme, à son travail, quitte à négliger son mariage avec Johan. Or, un jour, ce dernier la trompe, lassé du désinvestissement de Jenny dans leur couple.

Le monde de Jenny s’écroule, et les ruines de son mariage sont de nouveau bousculées lorsqu’elle apprend lors de son voyage avec ses amies que sa meilleure amie Anja était au courant de l’adultère de Johan mais qu’elle n’en avait rien dit à Jenny.

« Contre son gré, un sentiment de malaise croît en Jenny. Un chagrin qui la laisse incrédule. Anja savait ce qui se tramait. Pendant six mois, sans lui en souffler mot.

Était-ce un comportement acceptable ? Qu’aurait-elle fait, si les rôles avaient été inversés ?

Elle ne saurait le dire avec certitude. » (p.92)

Se sentant trahie, Jenny remet tout le voyage en question ainsi que son amitié avec celles qu’elle considérait comme ses sœurs. Le périple jusqu’au « chemin de la plage » peut-il survivre à cette révélation ?

Ce récit se dévore littéralement, la qualité littéraire de l’écriture étant fort satisfaisante. La structure des chapitres par alternance (le présent du voyage / les mois passés à l’entreprise de jenny) fait progressivement cheminer le lecteur vers l’issue du questionnement interne de Jenny. La psychologie des personnages ainsi que leurs relations entre eux sont soigneusement travaillées. Un roman que je recommande donc chaleureusement !

Le Chemin de la plage, Anna FREDRIKSSON, éd. Denoël, 2017, 397 pages, 21.90€.

Roman gracieusement offert par le service presse des éditions Denoël.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s