« Le Cactus », Sarah Haywood : le récit délicieusement piquant d’une misanthrope anglaise aux piques savoureuses

Susan Green est une vieille fille de 45 ans, sans enfant, sans ami véritable, sans prétention philanthropique aucune.

Susan Green a un amant régulier, Richard. Leur relation est basée sur un contrat en bonne et due forme, sans exclusivité et sans attachement affectif de rigueur.

Susan Green se dévoue amoureusement pour son travail, ses cactus et l’agencement scrupuleux de son quotidien. Susan a horreur des imprévus et des fautes de goût.

Le Cactus.jpg

Voici donc le personnage principal de l’excellent roman de Sarah Haywood, Le Cactus : une misanthrope intraitable et délicieusement surannée.

« Sans l’aide de personne, je me suis créé une vie idéale à Londres. J’ai un logement adapté à mes besoins actuels, un poste qui convient à mes compétences et un accès facile à toutes sortes de stimulations culturelles. Hormis mes horaires de travail, je contrôle chaque aspect de mon existence. J’avais jusqu’à récemment ce qu’on pourrait plus ou moins appeler un « partenaire », mais il s’agissait d’une relation d’ordre pratique pour tous les deux ; un simple arrangement qui offrait les bénéfices d’une association intime avec un membre de sexe opposé sans coût émotionnel. » (p.38)

« Tu es une femme formidable, Susan, mais tu as trop de manies. Ça fait des années que tu as le même boulot, que tu habites dans le même appartement. Tu ne sors jamais pour rencontrer de nouvelles personnes. » (p.293)

Mais cette vie soigneusement régie loin de toute fantaisie d’aucune sorte vole en éclats lorsque Susan découvre tout d’abord qu’elle est enceinte de Richard et lorsqu’elle apprend peu de temps après que sa mère est morte, laissant un héritage contesté entre son frère abhorré Edward et elle. Qu’à cela ne tienne : Susan fera toutes les démarches nécessaires pour assumer son nouveau rôle de mère célibataire et prouver que son frère ne mérite aucunement de recevoir en héritage la maison familiale.

Bree.jpg

Susan peut-elle laisser transparaître un peu d’humanité dans cette vie bien rangée et enfin supporter le joyeux bazar que toute interaction avec autrui peut engendrer ? La control-freak peut-elle accepter que son quotidien puisse être bouleversé par un bébé ? Va-t-elle perdre de son arrogance et mettre fin à sa misanthropie assumée ?

« Cela dit, je sais par expérience que je suis capable de retourner la plupart des situations à mon avantage, si peu engageantes qu’elles puissent paraître. » (p.96)

« C’est ça, une féministe : une femme à la volonté de fer, invulnérable, qui contrôle chaque aspect de sa vie. » (p.244)

Et si les événements ébranlaient pertinemment sa confiance en elle pour lui permettre une remise en question opportune ?

« Je n’ai jamais été celle que je croyais être ; loin d’être l’héroïne de ma propre histoire, j’ai été un personnage secondaire dans celle d’une autre. » (p.398)


Le Cactus est un délicieux roman que j’ai dévoré en très peu de temps : bien écrit, original par le choix de ce personnage principal atypique, assez loin des clichés du genre.

« Eh bien, quoi qu’il en soit, il m’a dit qu’il n’avait jamais rencontré quelqu’un comme toi. Il parlait de ton humour caustique et de ton point de vue excentrique. » (p.254-255)

Je note l’humour, typiquement anglais, qui affleure à chaque page et fait du récit un texte frais, plaisant.

« La fréquentation des membres du sexe opposé n’est pas si éloignée du dressage de chiens : il faut se montrer ferme et tenace. » (p.297)

Le Cactus : un roman délicieusement piquant que j’ai adoré ! Idéal pour l’été !

Le Cactus, Sarah Haywood, traduit de l’anglais par Jessica Shapiro, éditions Denoël, 2018, 443 pages, 21.90€.

Roman gracieusement envoyé par le service presse des éditions Denoël.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :