« Alto Braco », Vanessa Bamberger : un émouvant retour aux sources familiales

Brune, une trentenaire parisienne, est orpheline de mère depuis sa naissance. Sa grand-mère Douce et sa grand-tante Annie, dite Granita, l’ont élevé tout en tenant de main de maître(sse) leur bistrot et en travaillant d’arrache-pied. Un gynécée familial dans lequel Brune a grandi et s’est construite.

Alto Braco.jpg

Le monde de Brune s’écroule lorsque Douce décède. Elle décide, avec Granita, de transférer son corps pour l’enterrer dans l’Aveyron, la région natale des deux sœurs, pour l’y enterrer sur le plateau de l’Aubrac : l’Alto Braco.

Sur place, Brune fait connaissance avec ceux qui ont côtoyé par le passé Douce et Granita. Un nouveau monde pour elle, bien éloigné de son quotidien parisien. De fait, elle y découvre l’artisanat mais aussi et surtout la tradition de l’élevage des belles vaches de l’Aubrac. Les figures nouvelles deviennent peu à peu familières et les langues se délient pour lui révéler, peu à peu, l’histoire de sa famille. Au fil des pages, c’est tout un patrimoine local et familial qui se dessine, un ancrage dont Brune découvre les fondations. Mais renouer avec ses racines, c’est aussi se confronter aux secrets qui ont tissé l’histoire de Douce, de Granita… et de Brune.

Alto Braco est un récit triple : c’est tout d’abord le récit d’une destruction par le deuil ; c’est ensuite la déconstruction avec la révélation des secrets qui font vaciller les certitudes de Brune ; enfin, la possible renaissance, un lendemain possiblement autre, fort des découvertes faites à l’Alto Braco.

Le roman célèbre magnifiquement les liens du sang et la filiation féminine – qu’importe les générations. Il rend aussi hommage, avec un respect saisissant, aux paysans de l’Aubrac, fiers de leurs vaches et célébrant, à leur manière, le cycle de la vie en prenant soin de leur cheptel.

Vanesse Bamberger signe un roman fort, émouvant, touchant. Un retour aux sources bienfaisant et nécessaire.


Alto Braco, Vanessa BAMBERGER, éditions Liana Levi, 2019, 236 pages, 19€.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :