A dévorer !

Ma madeleine littéraire zolienne

ZolaL’Assommoir… Dévoré pour la première fois à 16 ans, relu avec délice à 23, redécouvert avec envie plus de quinze ans après pour n’en faire, une nouvelle fois, qu’une seule bouchée.

Exceptionnellement, point de chronique traditionnelle car pour la première fois j’évoque un classique, à propos duquel tout a été dit.

J’ai juste eu envie, en cet étrange temps de confinement, de m’octroyer ce bond dans le temps littéraire et de goûter avec gourmandise (et sans doute nostalgie aussi) à la prose si caractéristique de Zola. La magie littéraire reste la même…

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s