A dévorer !

« Nos rendez-vous », Éliette Abécassis : occasions manquées… (#rentreelitteraire2020)

Lorsque Vincent et Amélie se rencontrent, ils ont tous les deux vingt ans. L’alchimie est immédiate : ils passent la nuit à bavarder de tout et de rien. Mais surtout, à retarder le plus possible le moment de se quitter. Alors, un rendez-vous est fixé dès le lendemain. Mais Vincent n’attendra pas plus d’une heure Amélie… celle-ci n’ayant osé se décider à venir que trop tard. Ainsi s’ouvrent plusieurs décennies de rendez-vous manqués…

Nos rdv

« Mais, de gré ou de force, de délicatesse ou de peur, d’orgueil ou de préjugés, d’insouciance ou de conscience qu’un geste, un simple geste serait irréversible, le silence se prolongea et il fallut l’interrompre, enfin. » (p.18)

Amélie et Vincent vont chacun vivre leur vie de leur côté. Amélie devient enseignante et gère en parallèle une librairie. Vincent comprend lui qu’il ne percera pas dans la musique. Alors ce sera la finance. Tous deux se marient, ont des enfants. Tous deux ont un ménage qui périclite rapidement. Au final, à aucun moment la plénitude de cette nuit vécue à vingt ans ne sera retrouvée.

« Elle était une rêveuse, au point de se perdre dans ses illusions. Généreuse jusqu’à l’épuisement, elle avait du mal à exprimer ses sentiments et elle restait secrète, en vertu de son éducation rigoriste. Elle supporta les épreuves avec courage et détermination, et se releva de ce petit coup de blues. » (p.55)

Nos rendez-vous est le roman d’une double destinée, de deux vies parallèles qui se croisent, se frôlent et jamais ne s’avouent leurs sentiments. Les années s’égrènent et l’ultime opportunité de se retrouver semble s’éloigner… Fatalisme ?

« Ils ignoraient que la vie prend le dessus sur les rencontres et sur l’amour, que de fil en aiguille on est emporté malgré soi vers un destin qu’on ne maîtrise plus » (p.146)

Vincent et Amélie peuvent-ils espérer se retrouver ? A quel moment oser deviendra-t-il enfin possible pour enfin verser dans le concret ?

« Elle et lui, ce n’était pas, pas pour lui, pas pour elle. » (p.129)


Ce nouveau roman d’Éliette Abécassis est un véritable bonheur ! D’une part, le rythme haletant du récit qui entremêle narrativement le parcours de vie d’Amélie et celui de Vincent (à défaut de se mêler pour de bon…) nous tient en haleine : à chaque page, nous espérons que le prochain rendez-vous que la vie leur donnera – par hasard ou non – sera le bon. D’autre part, les désillusions poignantes que l’un et l’autre égrènent nous renvoient aux propres aléas de notre destinée. Enfin, cette prose ! Plus que jamais je reste extatique face aux trouvailles de cette grande dame des lettres.

Nos rendez-vous est un joli plaidoyer pour l’audace, aussi délicate soit-elle, ingrédient essentiel peut-être d’une vie pleinement réussie.

« Lui dire que l’amour est fugace et éternel, instantané et interminable, grandiose et minable, avare et généreux, intense et insipide, tendre et cruel, qu’il est vérité et mensonge, passion et raison, sincérité et hypocrisie, spontanéité et manipulation, caresse et brutalité, grandeur et décadence, splendeur et misère, joie et tristesse, illusion et réalité, espoir et désespoir. » (p.107)

Lisez cet extraordinaire roman ! Un petit bijou de littérature !


Nos rendez-vous, Eliette ABECASSIS, éditions Grasset, 153 pages, 2020, 16€.

Un grand merci aux éditions Grasset pour cet formidable moment de lecture !

2 réflexions au sujet de “« Nos rendez-vous », Éliette Abécassis : occasions manquées… (#rentreelitteraire2020)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s