Catégories des p’tits lus

A croquer

« Sans passer par la case départ », Camilla Läckberg : enfants de salauds

Camille Läckberg, prolifique écrivaine suédoise, nous habitue depuis trois parutions au genre de la novella, relativement court récit à chute. Ainsi, Sans passer par la case départ coche de nouveau toutes les règles du genre : la brièveté du récit, la concentration de l'action en un lieu (la maison des parents de Max) et une… Lire la suite « Sans passer par la case départ », Camilla Läckberg : enfants de salauds

A dévorer !

« Ouverture fragile », Guillaume Clapeau : (re)conquête connectée

Melchior est un journaliste parisien d'une trentaine d'années qui bosse au sein du magazine Rock&Stone sur des sujets pointus d'une culture musicale qu'il nourrit savamment de références disséminées dans tout le récit. Or, dès le début, le ton est donné : Marion, son élue, la femme de sa vie le pensait-il, a décidé de le… Lire la suite « Ouverture fragile », Guillaume Clapeau : (re)conquête connectée

A dévorer !

« La bête en elles », Camille Lysière : v(i)ol kaléidoscopique d’une jeunesse intemporelle (Rentrée littéraire 2021)

Marie, Amandine, Isabelle, Claudine. Quatre jeunes filles de dix-sept ans et quatre temporalités respectives, à savoir 2009, 1990, 1973 et 1937. "On se sent immortels et puissants quand on a dix-sept ans. Le champ des possibles qui s'étend là devant est immense." (p.9-10) Mais, pour elles quatre, un même été, une même histoire : celui… Lire la suite « La bête en elles », Camille Lysière : v(i)ol kaléidoscopique d’une jeunesse intemporelle (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« Elle voulait juste être heureuse », Géraldine Dalban-Moreynas : à quoi tient le bonheur ?

Trouver le bonheur. Une noble prétention commune à l'ensemble de l'humanité. Mais que faut-il pour l'atteindre ? On croirait là le sujet d'une épreuve de philosophie, mais telle est la question que pose Géraldine Dalban-Moreynas dans son nouveau roman, vivement attendu, à travers une tranche de vie, sise entre 2015 et 2020, d'une héroïne seulement… Lire la suite « Elle voulait juste être heureuse », Géraldine Dalban-Moreynas : à quoi tient le bonheur ?

A dévorer !

« Apaiser nos tempêtes », Jean Hegland : mal de mères

Être une femme et, surtout, avant tout, être une mère... Jean Hegland, écrivaine américaine de renom, publie en 2004 ce roman, qui ne paraît que cette année en France. Pourtant, plus que jamais son contenu semble intemporel : la maternité subie, choisie ; l'avortement, le deuil d'un enfant ; l'amour inconditionnel face aux doutes... Apaiser… Lire la suite « Apaiser nos tempêtes », Jean Hegland : mal de mères

A dévorer !

« Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo : famille nombreuse, famille heureuse ?

Lorsque David et Marilyn se rencontrent en 1975, c'est une évidence entre eux. Lui, l'étudiant en médecine et elle, intéressée par la littérature. Un coup de foudre brûlant, consommé séance tenante, avec la certitude que leur histoire durera pour la vie. Vous êtes sceptiques ? Eux non : ils savent l'exclusivité de leur amour, la… Lire la suite « Tout le bonheur du monde », Claire Lombardo : famille nombreuse, famille heureuse ?

Brèves

Saison 2 à l’antenne de la radio nantaise SUN : c’est la rentrée de « De la page au son » !

C’est la rentrée :  "De la page au son" est de retour est de retour pour sa deuxième saison à l’antenne ! Chaque mercredi à 17h15 sur SUN (Le Son Unique), retrouvez ma chronique d'un livre et son parallèle musical en chanson. Cette semaine, l’écrivaine française Carine Hazan rencontre, avec son roman Jean-Jacques (éditions Harper Collins), Michel Berger… Lire la suite Saison 2 à l’antenne de la radio nantaise SUN : c’est la rentrée de « De la page au son » !

A croquer

« Grande couronne », Salomé Kiner : adolescence banlieusarde (Rentrée littéraire 2021)

Back to the nineties dans cette France de la périphérie parisienne qui écoute Ophélie Winter ou Alliance Ethnik, qui paie encore en francs, qui porte des sweats Dia ou des sacs à dos Viahero, qui se contacte via Tam-Tam, qui se nourrit ou s'abreuve de produits aux marques tendance de l'époque. L'héroïne du roman, une… Lire la suite « Grande couronne », Salomé Kiner : adolescence banlieusarde (Rentrée littéraire 2021)

A dévorer !

« Seule en sa demeure », Cécile Coulon : intemporalité gothique romanesque (Rentrée littéraire 2021)

Nous sommes au XIXe, dans le Jura. Aimée Deville, jolie jeune femme d'une touchante simplicité, accède au désir de Candre Marchère de devenir son épouse. Elle est bien consciente qu'en épousant cet homme élégant, propriétaire d'un immense domaine forestier et marqué par plusieurs drames (la mort de sa mère devant lui à l'église lorsqu'il était… Lire la suite « Seule en sa demeure », Cécile Coulon : intemporalité gothique romanesque (Rentrée littéraire 2021)