A dévorer !

« Conversations entre amis », Sally Rooney : valse à quatre sur le tempo du verbe « aimer »

Bobbi et Frances se connaissent depuis le lycée. Amies, amantes, puis de nouveau amies, le fusion de leur duo et l'affection qu'elles se portent mutuellement n'est plus à prouver, faisant largement fi de leur différence de classe sociale. Et ce ne sont pas leurs études à l'université qui vont les séparer... Par contre, le risque… Lire la suite « Conversations entre amis », Sally Rooney : valse à quatre sur le tempo du verbe « aimer »

A dévorer !

« Nus », Laure Becdelièvre : genèse de (re-)créations

Mathilde est, depuis des années, modèle dans des écoles d'art parisiennes. Poser nue est son quotidien, son gagne-pain, qu'elle vit avec plaisir, même si son statut social est quelque peu précaire. Au fil des ans, au fil des ateliers, Mathilde a gagné des amies, de l'aisance et une maîtrise certaine dans l'art de donner, par… Lire la suite « Nus », Laure Becdelièvre : genèse de (re-)créations

A dévorer !

« Festin sauvage », Adrienne Brodeur : sur la vie de ma mère ?

La jeune Adrienne voue un culte absolu à sa mère, la charismatique Malabar. Cette dernière a, jusque là, mené une vie haute en couleurs. "La mythologie grecque m'avait tout appris sur les sirènes et j'étais émerveillée par les pouvoirs de ma mère." (p.22) Sans doute la vie maritale de ses propres parents, passionnée et chaotique,… Lire la suite « Festin sauvage », Adrienne Brodeur : sur la vie de ma mère ?

A dévorer !

« Romance », Arnaud Cathrine : l’amour, fantastique rite initiatique de l’adolescence

Vince est un ado de seize ans plutôt bien dans ses baskets et parfaitement au clair avec son homosexualité. Gare à ceux qui s'avisent de l'insulter ou de le provoquer à cause de son attirance pour les garçons : Vince est du genre à jouer des poings pour revendiquer son droit à la différence. "Je… Lire la suite « Romance », Arnaud Cathrine : l’amour, fantastique rite initiatique de l’adolescence

A dévorer !

« Et les vivants autour », Barbara Abel : un échiquier familial redoutable

La famille Mercier pleure depuis quatre ans leur fille cadette Jeanne, plongée dans un profond coma à la suite d'un accident très grave. Quatre ans qu'elle ne bouge pas ; quatre ans que la famille se refuse à arrêter ce que certains pourraient considérer comme de l'acharnement thérapeutique ; quatre ans que chaque membre de… Lire la suite « Et les vivants autour », Barbara Abel : un échiquier familial redoutable

A dévorer !

« Un loup quelque part », Amélie Cordonnier : filiation réconciliée ?

Elle a tout pour être heureuse. Vincent, un mari aimant et professionnellement bien établi. Une petite fille de huit ans, la pétillante et lumineuse Esther. Et, depuis cinq mois, le petit Alban. Elle qui a tant aimé vivre sa première maternité et la fusion avec sa fille trépigne à présent d'impatience de revivre à nouveau… Lire la suite « Un loup quelque part », Amélie Cordonnier : filiation réconciliée ?

A dévorer !

« La Possibilité du jour », Émilie Houssa : intemporalité d’une destinée

Quel bonheur de retrouver ma chère Émilie Houssa qui, après son premier roman La Nuit passera quand même en 2018, revient avec un très beau second roman : La Possibilité du jour. Déjà, lorsque je l'avais rencontrée à Nantes en 2018 toujours, Émilie m'avait évoqué ses projets d'écriture, centrés autour de la cousine de sa… Lire la suite « La Possibilité du jour », Émilie Houssa : intemporalité d’une destinée

A dévorer !

« La Deuxième femme », Louise Mey : l’emprise féminicide ou des mots sur les maux dans les foyers conjugaux

Sandrine n'a guère eu de chance dans sa vie : enrobée, les cheveux raides et et filasses, disgracieuse, elle hait son physique. Ses parents l'ont, pendant toute sa jeunesse, privée de l'amour qu'elle aurait dû avoir. Pire, son père n'a eu de cesse de l'insulter, de lui faire sentir son inutilité, d'aller jusqu'à la frapper.… Lire la suite « La Deuxième femme », Louise Mey : l’emprise féminicide ou des mots sur les maux dans les foyers conjugaux

A dévorer !

« Le Discours », Fabrice Caro : applaudissements pour un rappel obligatoire !

A presque quarante ans, Adrien broie du noir. Sa petite amie d’un an, Sonia, a réclamé une pause qui dure maintenant depuis trente-huit jours. Autant de jours de silence, de questions, de tergiversations… Jusqu’à ce dîner chez ses parents, en compagnie de sa sœur Sophie et de son futur beau-frère Ludo, lors duquel Adrien, n’y… Lire la suite « Le Discours », Fabrice Caro : applaudissements pour un rappel obligatoire !

A dévorer !

« Dites-moi des choses tendres », Cécile Hennerolles : prismes amoureux d’une famille

Dans cette famille parisienne, je demande les grands-parents : cinquante de mariage au compteur, fous amoureux l’un de l’autre encore et témoignant de jolies attentions au quotidien. Mais quand la malade s’invite, l’équilibre ancestral vacille. "C'était un mystère insondable que cet amour-là. Un secret qu'ils avaient bien raison de vouloir fêter. C'était beau, mais tellement injuste,… Lire la suite « Dites-moi des choses tendres », Cécile Hennerolles : prismes amoureux d’une famille