A croquer

« La Maison », Emma Becker : donner littérairement corps à ces femmes qui vendent leurs corps (#rentréelittéraire2019)

Que se passe-t-il derrière les portes d'une maison close ? Qui sont ces femmes qui utilisent le sexe pour gagner leur vie ? Quelles motivations ont-elles pour se prostituer ? Sont-ce forcément des causes désespérées ? Que pensent-elles de ces hommes qui les besognent pour une centaine d'euros l'heure ? Qui sont ces hommes qui… Lire la suite « La Maison », Emma Becker : donner littérairement corps à ces femmes qui vendent leurs corps (#rentréelittéraire2019)

A croquer

« Les yeux rouges », Myriam Leroy : les réseaux sociaux, cirques sanglants modernes (#rentrée littéraire 2019)

La jeune femme, anonyme durant tout le récit, est journaliste dans une radio parisienne et jouit d’une certaine notoriété, comme nombre de personnalités exposées dans les médias. Rançon du succès, elle est régulièrement sollicitée par des auditeurs lambda qui lui témoignent en général leur admiration. Ainsi, lorsqu’un certain Denis la menace (du nom de sa… Lire la suite « Les yeux rouges », Myriam Leroy : les réseaux sociaux, cirques sanglants modernes (#rentrée littéraire 2019)

A croquer

« Cora dans la spirale », Vincent Message : l’élégance de la déchéance (#rentrée littéraire 2019)

C'est la chronique d'une femme comme vous et moi, comme il en existe tant de par le monde. Une jeune femme de trente ans qui, en 2010, après la mise au monde de son premier enfant, Manon, reprend le chemin de son poste en marketing dans une grande entreprise d'assurances sise à Paris, Borélia. Une… Lire la suite « Cora dans la spirale », Vincent Message : l’élégance de la déchéance (#rentrée littéraire 2019)

A croquer

« Protocole gouvernante », Guillaume Lavenant : l’armée de l’ombre (# Rentrée littéraire 2019)

Ce premier roman, mon premier aussi de la rentrée littéraire 2019, est totalement insolite, tant sur le fond que sur la forme. Quoique, sur le fond... On retrouve, de fait, le thème de la "nounou" érigé de main de maître en 2016 par Leïla Slimani avec Chanson douce. La forme, elle, est radicalement novatrice :… Lire la suite « Protocole gouvernante », Guillaume Lavenant : l’armée de l’ombre (# Rentrée littéraire 2019)

A croquer

« Le Bikini de Caroline », Kirsty Gunn : la prouesse littéraire d’une mise en abyme narrative, au croisement de l’amour et de l’amitié

Après plusieurs années passées aux États-Unis, Evan Gordonston revient dans sa ville natale, Londres. Il y retrouve son amie de toujours, Emily "Nin" Stuart, écrivaine, critique et rédactrice publicitaire qui enchaîne des missions diverses et variées. Evan trouve une location au dernier étage d'une élégante maison dans le quartier de Richmond, propriété de Caroline et… Lire la suite « Le Bikini de Caroline », Kirsty Gunn : la prouesse littéraire d’une mise en abyme narrative, au croisement de l’amour et de l’amitié

A croquer

« Bluebird », Geneviève Damas : lettre d’une adolescente à son enfant

A 16 ans et demi, Juliette Couturier, brillante lycéenne un peu taiseuse, découvre qu'elle attend un enfant. Cette grossesse, passée complètement inaperçue pendant plus de six mois à Juliette elle-même et à son entourage, est le fruit de ses amours avec Tom, un jeune homme australien de passage en ville chez les parents d'une proche… Lire la suite « Bluebird », Geneviève Damas : lettre d’une adolescente à son enfant

A croquer

« Licorne », Nora Sandor : « Et c’est comme ça qu’on s’aime / Comme ça consomme »

Maëla est une jeune étudiante à Lorient. Ou, du moins, qui s'ennuie sur les bancs de la fac de Lettres Modernes afin d'essayer de maîtriser bien péniblement les bases de la syntaxe française et le fleuron de la littérature patrimoniale : "elle était tout entière une lacune béante dans laquelle les livres s'engouffraient" (p.29). Vaille… Lire la suite « Licorne », Nora Sandor : « Et c’est comme ça qu’on s’aime / Comme ça consomme »

A croquer

« Comment tout a commencé », Philippe Joanny : instantanés initiatiques

Le petit Philippe est un pur gamin de Paris, qui grandit entre la gare de Lyon et le futur opéra Bastille. Son terrain de jeu : l'hôtel de Bourgogne, que tient d'une main de fer sa mère, Annick. Autour de lui, des touristes de passage, des habitués qui louent une chambre au mois, des couples… Lire la suite « Comment tout a commencé », Philippe Joanny : instantanés initiatiques

A croquer

« La cage dorée », Camilla Läckberg : un tournant thématique dans l’œuvre de la romancière suédoise qui ne laisse pas de marbre !

Mon péché mignon, comme beaucoup d'entre vous je l'imagine, est de dévorer chaque nouvel opus de la suédoise Camilla Läckberg. Encore plus lorsqu'elle laisse en stand-by son héroïne des débuts, Erica Falck, pour nous offrir un nouveau personnage - féminin bien sûr - avec Faye Adelheim. L'action se délocalise aussi : Fjällbacka, petite bourgade de… Lire la suite « La cage dorée », Camilla Läckberg : un tournant thématique dans l’œuvre de la romancière suédoise qui ne laisse pas de marbre !

A croquer

« Dans la neige », Danya Kukafka : drame polyphonique de la fascination et de l’obsession

Je crois que vous commencez à cerner ma prédilection pour les romans publiés par les éditions Sonatine, des textes d’une grande qualité qui ne m’ont jamais déçue. De fait, expérience concluante réitérée avec le premier roman de Danya Kukafka, Dans la neige, publié en 2017 aux États-Unis et seulement en 2019 en France. Dans ce… Lire la suite « Dans la neige », Danya Kukafka : drame polyphonique de la fascination et de l’obsession