A dévorer !

« Un tesson d’éternité », Valérie Tong Cuong : fatale théâtralité (Rentrée littéraire 2021)

Anna Gauthier n'a semble-t-il plus rien à prouver : pharmacienne renommée et appréciée de cette bourgade bourgeoise du Sud de la France, elle fraie avec les notables du coin, bénéficiant de l'aura de son mari, Hugues, un homme socialement bien né et œuvrant aux affaires de la ville. Leur villa luxueuse sur les hauteurs, ils… Lire la suite « Un tesson d’éternité », Valérie Tong Cuong : fatale théâtralité (Rentrée littéraire 2021)

A croquer

« L’homme battu », Olivia Koudrine : dépossession au masculin

Justine a toujours vu sa mère mépriser, humilier, rabaisser son père, le pauvre Jérôme, "pris au piège" en Martinique par la grossesse imprévue de celle qui sera sa femme quelques années après. Une femme despotique, tyrannique qui, au quotidien, n'a eu de cesse d'ôter à son époux les moindres petits plaisirs de la vie :… Lire la suite « L’homme battu », Olivia Koudrine : dépossession au masculin

A croquer

« Une gifle », Marie Simon : comme un boomerang

Peut-on échapper au déterminisme familial ? Peut-on s’affranchir des séquelles de l’enfance ? C’est là tout le sujet du roman de Marie Simon, dans lequel elle part de l’enfance de ses deux protagonistes : lui, Antoine, est la victime d’un père tyrannique, qui les frappe lui et sa mère, le rabaisse en permanence ; elle, la femme anonyme, est… Lire la suite « Une gifle », Marie Simon : comme un boomerang

A croquer

« Pour le pire », E.G. Scott : les affres maritales le temps d’une lecture d’été…

Rebecca et Paul forment en apparence un couple uni. Le coup de foudre de leur rencontre a eu raison du premier mariage de Paul et a confirmé l'attirance de deux êtes à l'enfance douloureusement cabossée. C'est sur ce socle atypique que les tourtereaux ont envisagé les projets grandioses d'un futur a priori certain. Pourtant, près… Lire la suite « Pour le pire », E.G. Scott : les affres maritales le temps d’une lecture d’été…