Bilan d’août 2019 : violences conjugales et intimité du foyer

La mère parfaite, Aimee MOLLOY, traduit de l'anglais (États-Unis) par Emmanuelle Aronson, éditions Les Escales (noires), 2018, 375 pages, 21.90€. Tangerine, Christine MANGAN, traduit de l'anglais (États-Unis) par Laure Manceau, éditions HarperCollins (collection "Noir"), 2019, 316 pages, 20€. Ce qui ne tue pas, Rachel ABBOTT, traduit de l’anglais par Laurine Chaplain, éditions Belfond, collection Noir,... Lire la Suite →

« Et pour le pire », Amanda Prowse : même après, l’espoir est-il permis ?

Kathryn / Kate Brooker avait, a priori, la vie dont toute femme pouvait rêver : un beau et brillant mari, Mark, proviseur d'un établissement scolaire de prestige ; deux enfants talentueux et populaires ; une demeure de caractère jouxtant l'école. Femme au foyer accomplie, Kathryn a toujours affiché le modèle de la parfaite ménagère à... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑