A goûter

« Deux petites bourgeoises », Colombe Schneck : faire fi des préjugés

Esther et Héloïse sont nées, comme qui dirait, avec une cuillère en argent dans la bouche, dans les beaux quartiers de Paris. Si la première a pu, de façon relative, disposer d'une certaine liberté au-fur-et-à-mesure qu'elle grandissait, la seconde s'est presque tout entière conformée à l'idéal aristocratique de sa famille, mais en toute modestie, selon… Lire la suite « Deux petites bourgeoises », Colombe Schneck : faire fi des préjugés

A dévorer !

« Liv Maria », Julia Kerninon : liberté chérie, je suis ton nom

Liv Maria est le fruit de l'union atypique de deux âmes belles et taciturnes : sa mère est une insulaire ancrée dans sa terre, et son père est un Norvégien jamais reparti dans son pays. Une enfance au grand air, privilégiée grâce au contact de la nature et l'amour des livres, nombreux, que son père… Lire la suite « Liv Maria », Julia Kerninon : liberté chérie, je suis ton nom

A dévorer !

« Je suis né laid », Isabelle Minière : quoi ma gueule ?

Il est d'usage de considérer que TOUT bébé est d'office mignon, adorable, beau, voire magnifique. Personne n'oserait dire d'un nouveau-né qu'il est moche, qu'il est laid. Pourtant, lorsque le petit Arthur nait, aucun doute possible, aucune tergiversation permise : il est objectivement affreux. Alors que ses parents, qui se surnomment mutuellement Lili et Loulou, espéraient… Lire la suite « Je suis né laid », Isabelle Minière : quoi ma gueule ?

A dévorer !

« La Possibilité du jour », Émilie Houssa : intemporalité d’une destinée

Quel bonheur de retrouver ma chère Émilie Houssa qui, après son premier roman La Nuit passera quand même en 2018, revient avec un très beau second roman : La Possibilité du jour. Déjà, lorsque je l'avais rencontrée à Nantes en 2018 toujours, Émilie m'avait évoqué ses projets d'écriture, centrés autour de la cousine de sa… Lire la suite « La Possibilité du jour », Émilie Houssa : intemporalité d’une destinée

A croquer

« Nino dans la nuit », Capucine et Simon Johannin : la fureur de vivre, entre enfer réel et paradis artificiel

Nino Paradis a vingt ans. Alors que son père le croit étudiant à Paris, Nino vit et survit dans l’enfer de la ville et de sa nuit, de petits jobs épisodiques en moments de défonce mythiques. "- Il y peut rien mon daron, il sait même pas tout ça, il croit que ça roule, que… Lire la suite « Nino dans la nuit », Capucine et Simon Johannin : la fureur de vivre, entre enfer réel et paradis artificiel