A croquer

« Une Évidence », Agnès Martin-Lugand : puzzle de pièces masculines pour une consécration féminine

Peut-être me direz-vous "honte à toi", mais Une Évidence est le premier roman d'Agnès Martin-Lugand que je lis. Il y a une première fois à tout, n'est-ce pas, et sans doute vous demanderez-vous pourquoi je n'avais encore jamais ouvert l'un de ses livres. Tout simplement parce que je me méfie quelque peu des best-sellers adoubés… Lire la suite « Une Évidence », Agnès Martin-Lugand : puzzle de pièces masculines pour une consécration féminine

A dévorer !

« Le bal des folles », Victoria Mas : « Et c’est une folie à nulle autre seconde / Que vouloir se mêler de corriger le monde. » (Molière) (#rentreelitteraire2019)

Nous sommes à la fin de l'hiver 1885 à Paris. A l'hôpital de la Salpêtrière, l'effervescence est à son comble car dans quelques semaines aura lieu le bal de la mi-carême, au cours duquel les résidentes costumées seront les cavalières, le temps d'une soirée, de bourgeois, d'intellectuels et de gens bien-pensants mus par la curiosité… Lire la suite « Le bal des folles », Victoria Mas : « Et c’est une folie à nulle autre seconde / Que vouloir se mêler de corriger le monde. » (Molière) (#rentreelitteraire2019)

A dévorer !

« Personne n’a peur des gens qui sourient », Véronique Ovaldé : peut-être vaudrait-il mieux s’en méfier, tout justement ?

Un jour de début d'été, Gloria embarque précipitamment avec elle ses deux filles, Stella l'ado boudeuse et Loulou l'adorable pipelette de six ans, pour filer en direction de l'Alsace, dans la maison de feu grand-mère Antoinette Demongeot, près de la forêt de Kayserheim. L'objectif de Gloria est de fuir le Sud, à tout prix, se… Lire la suite « Personne n’a peur des gens qui sourient », Véronique Ovaldé : peut-être vaudrait-il mieux s’en méfier, tout justement ?