A dévorer !

« Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

Alice Shipley vit avec son mari John à Tanger. Si ce dernier a éprouvé un vif coup de cœur pour la ville, il n'en va pas de même pour son épouse, mal à l'aise dans les ruelles et les marchés marocains. Alors, la jeune expatriée se complaît dans l'obscurité de son appartement, redoutant la moindre… Lire la suite « Tangerine », Christine Mangan : « Le nœud du problème avait toujours résidé dans la relation que nous entretenions, Lucy et moi. Depuis le début, c’est ainsi que ça devait se terminer. »

A dévorer !

« La mère parfaite », Aimee Molloy : comme la femme parfaite, elle n’existe sans doute pas. Et c’est tant mieux.

Colette, Francie, Nell, Winnie, Scarlett et quelques unes encore sont de jeunes femmes qui habitent à Brooklyn. Outre ce point commun, ce sont toutes de jeunes mamans qui font partie d'un groupe, "Les Mères de mai". Ainsi, chaque semaine, elles se rejoignent dans un parc près de chez elles pour échanger autour de leurs bébés,… Lire la suite « La mère parfaite », Aimee Molloy : comme la femme parfaite, elle n’existe sans doute pas. Et c’est tant mieux.

A dévorer !

« Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

Effie et Henry ont à peine vingt ans et ils viennent tout juste de se marier. Pour célébrer leur union, il a été décidé que le couple passerait sa lune de miel dans la station balnéaire de Cape May, sur la côte Est des États-Unis. En cette arrière-saison automnale de 1957, après s'être vertueusement respectés… Lire la suite « Cape May », Chip Cheek : vive les mariés ?

A dévorer !

« La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

Le concept de téléréalité ayant été, depuis les années 2000, florissant avec les Real Housewives (of Beverly Hills, of New York : autant de déclinaisons d'un seul et même principe, à savoir être l'épouse d'un richissime et laborieux homme d'affaires), Jessica Knoll imagine dans son second roman, après l'excellent American Girl en 2016, l'émission de… Lire la suite « La préférée », Jessica Knoll : « I’m a bitch… », prête à tout pour réussir.

A dévorer !

« Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites », Kristan Higgins : « gros » plaisir de lecture estivale !

Emerson, Marley et Georgia se sont connues adolescentes dans un camp spécialement conçu pour les jeunes en surpoids : le "camp Copperbrook, internat de jeunes filles pour cure nutritionnelle et sportive intensive" (p.20). A défaut de perdre des kilos de manière conséquente, les jeunes filles y ont gagné une amitié pérenne, au point que Marley… Lire la suite « Toutes ces choses qu’on n’a jamais faites », Kristan Higgins : « gros » plaisir de lecture estivale !

A dévorer !

« Social creature », Tara Isabella Burton : dépendance amicale et paillettes sanglantes

Louise, une jeune provinciale américaine venue à New-York dans l’espoir de devenir écrivaine, peine à gagner sa vie. Excentrée, chaque jour relève du parcours du combattant pour rejoindre le cœur palpitant de la ville afin d’y donner des cours particuliers d’entrée à la fac ou pour assurer son service dans un bar lambda. Un jour,… Lire la suite « Social creature », Tara Isabella Burton : dépendance amicale et paillettes sanglantes

A dévorer !

« Bad Man », Dathan Auerbach : redoutable thriller, qui ne vous fera plus voir les supermarchés comme avant…

Il y a cinq ans, alors qu'il faisait quelques courses avec son petit frère de trois ans, Eric, Ben a commis une erreur d'inattention d'une seconde à peine. Une seconde fatale puisque son petit frère a disparu du supermarché. Volatilisé. Évanoui. Envolé. Aussi mystérieusement que subitement. Ben n'a jamais pu se résoudre à faire le… Lire la suite « Bad Man », Dathan Auerbach : redoutable thriller, qui ne vous fera plus voir les supermarchés comme avant…

A croquer

« Dans la neige », Danya Kukafka : drame polyphonique de la fascination et de l’obsession

Je crois que vous commencez à cerner ma prédilection pour les romans publiés par les éditions Sonatine, des textes d’une grande qualité qui ne m’ont jamais déçue. De fait, expérience concluante réitérée avec le premier roman de Danya Kukafka, Dans la neige, publié en 2017 aux États-Unis et seulement en 2019 en France. Dans ce… Lire la suite « Dans la neige », Danya Kukafka : drame polyphonique de la fascination et de l’obsession

A dévorer !

« De si bons amis », Joyce Maynard : mes amis (« prêtS à tout »), mes amours, mes emmerdes

Helen McCab est dans une mauvaise passe : divorcée de son mari Dwight, elle a perdu la garde de son fils Oliver après la bouteille de trop un soir de désespoir. Privée de son unique raison de vivre, sans soutien familial (sa mère ne s’est jamais occupée d’elle, préférant la picole et les hommes), elle survit… Lire la suite « De si bons amis », Joyce Maynard : mes amis (« prêtS à tout »), mes amours, mes emmerdes

A dévorer !

« Le Chant des revenants », Jesmyn Ward : une sublime incantation orphique dans laquelle une histoire familiale se fait l’écho du drame racial national et ancestral

Quelle claque que ce roman ! Quelle beauté et quelle ingéniosité littéraire ! Rarement j'ai ressenti une telle sensibilité à fleur de mots. Le Chant des revenants a reçu en 2017 le National Book Award : on comprend pourquoi... Nous sommes dans le Mississippi. Où précisément ? On ne le sait pas. Quand exactement ?… Lire la suite « Le Chant des revenants », Jesmyn Ward : une sublime incantation orphique dans laquelle une histoire familiale se fait l’écho du drame racial national et ancestral